Africa Check est une organisation à but non lucratif, créée en 2012 afin de promouvoir la précision des faits dans le débat public et dans les médias en Afrique. Le but de notre travail est d’améliorer la qualité de l’information fournie à la société, sur le continent.

Comme l’a dit l’ancien Secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan: «Pour que les démocraties fonctionnent normalement, pour que les gens soient informés des décisions qui touchent à leur vie, les déclarations faites dans le domaine public doivent être minutieusement examinées et leur véracité testée de manière ouverte et impartiale. Je salue le travail d’Africa Check en tant qu’initiative majeure qui interpelle les journalistes et les citoyens de tout le continent pour élever le niveau du débat public.» 

«Initiée par la branche à but non lucratif de l’Agence France Presse, dédiée au développement des médias, nous sommes une organisation indépendante avec des bureaux à Johannesburg et à Dakar, et nous produisons des articles en anglais et en français qui analysent les déclarations faites par les personnalités publiques, les institutions et les médias à la lumière des preuves les plus solides qui soient disponibles

Depuis notre création en 2012, nous avons procédé à la vérification de centaines de déclarations sur des sujets allant de la criminalité et la race en Afrique du Sud, ou des chiffres concernant la démographie au Nigeria, en passant par les fausses solutions thérapeutiques à travers le continent.

En plus de l’Afrique du Sud et du Sénégal, nous travaillons dans des pays comme le Nigeria, la Zambie et le Zimbabwe. Notre travail est publié et fait l’objet de débats dans les médias à travers le continent.

Notre équipe

Team photo Nov 2015Notre équipe principale est basée à Johannesburg au Département de journalisme de l’Université de Witwatersrand, où nous avons une équipe de trois personnes chargées de vérifier les faits, en plus de services de formation, de recherche et de mobilisation de fonds.

Depuis le 1er octobre 2015, nous avons une nouvelle équipe basée à EJICOM, école de journalisme établie à Dakar

Ces équipes travaillent en relation avec le directeur du projet et l’équipe chargée des finances qui sont basés à Londres, et rendent compte à un conseil d’administration indépendant composé de cinq membres. Cliquer ici pour des détails sur les membres de l’équipe

Travailler avec vous et avec les médias

Bien entendu, avec des centaines de millions de déclarations faites chaque jour à travers le continent, il ne sera jamais possible – ni même souhaitable – pour une organisation de vouloir tout voir et de vouloir vérifier chaque déclaration.

C’est pour cette raison que nous travaillons d’abord avec vous, nos lecteurs, pour identifier les déclarations que voulez faire vérifier, et ensuite, nous encourageons d’autres acteurs de la presse à le faire.

Nous le faisons grâce à la liste de ressources disponibles dans la rubrique « Comment vérifier les faits ». Nous le faisons grâce aux articles que nous produisons et grâce aux prix que nous décernons.

Services de formation, de recherche et de mobilisation de fonds

La vérification des faits comme nous le faisons requiert du temps et de l’argent. Notre financement à ce jour provient du soutien en nature que nous recevons de la Fondation AFP, du Département de Journalisme de l’Université de Witwatesrand, de l’école de Journalisme EJICOM, et de fonds provenant de plusieurs organisations philanthropiques.

En même temps nous essayons de compléter ces sources de financement avec l’apport du public qui soutient notre travail, et depuis mai 2015, avec des revenus tirés de notre nouvelle entité à vocation commerciale, le Service de Formation, de Recherche et des Revenus : l’unité TRi Facts.

Depuis 2012 nous avons reçu le soutien gracieux des institutions ci-dessous :

  • L’Initiative des Médias d’Afrique et le Concours Africain d’Innovation dans l’information
  • L’International Press Institute, Google, et le Concours d’Innovation en matière d’information de l’IPI
  • La Fondation Konrad Adenauer
  • Le Millenium Trust
  • Le Omidyar Network
  • Les Fondations Open Society
  • La Fondation Shuttleworth

Ayant lancé TRi Facts à la mi-2015, notre objectif et de faire en sorte que cette unité procure plus de 10% de nos revenus totaux en 2016 et plus de 20 % l’année suivante. Plus d’informations sur notre financement sont disponibles à la page Comment nous sommes finances.