Fiche d'infos et guides

GUIDE : Comment détecter le faux et les canulars en ligne

Par Ray Joseph

Les corps ensanglanté et déchiqueté d’un homme à moitié nu est trainé dans une rue par une foule, trois soldats marchant à côté. L’un d’entre eux est sur le point de balancer une grosse pierre sur la tête de l’homme inconscient.

Cette image choquante de la scène, prise Jerome Delay d’Associated Press, a été publiée dans les journaux du monde entier. Provenance et date : la République Centrafricaine, en février 2014.

Un mois plus tard, la même photo réapparait sur Twitter, mais cette fois-ci, on indique que c’est ‘’un homosexuel lapidé par la police’’ en Ouganda, un pays qui était sur le point de voter une loi interdisant et sanctionnant sévèrement l’homosexualité.

Les images truquées se répandent facilement sur l’Internet

L’image s’est propagée comme un virus après avoir été largement partagée sur Twitter et d’autres médias sociaux, y compris par des journalistes qui devraient en savoir plus.

Pourtant, une recherche rapide en utilisant TinEye – une extension gratuite des navigateurs Chrome et Firefox –, un outil important et facile à utiliser pour les journalistes à l’ère de Photoshop et des médias sociaux – aurait permis d’éviter cela. Le logiciel utilise une technologie d’identification d’image pour en déterminer l’origine.

Ensuite, il y a ce tweet de mars 2014 à propos d’une voiture engloutie dans un énorme trou à Johannesbourg. Encore une fois, l’image fait le tour des médias sociaux.

Encore une fois, une rapide recherche sur TinEye aurait pu révéler que l’image, même authentique, était en réalité prise à Durban en 2009. L’autre indice révélateur c’est le sapeur-pompier sur le coin de la photo portant un manteau avec l’inscription ‘’Durban Metro’’.

Un autre exemple de photo dénaturée est celui de l’image qui était destinée à dissiper les rumeurs sur la maladie du président zimbabwéen Robert Mugabe, mais qui, au contraire, a permis à la rumeur d’enfler. Posté sur Facebook le 11 janvier 2014, la photo montrait un Mugabe qui avait l’air bien portant, et qui rentrait d’un voyage à Singapour. Mais comme cet article l’avait révélé, la photo était d’abord parue sur le site de partage d’image Flickr le 28 janvier 2013 et on y précisait que Mugabe revenait d’un sommet de l’Union africaine en Ethiopie.

Ces exemples renforcent deux règles fondamentales que les médias sociaux ne respectent pas, à vos périls [vous journalistes] : ‘’si ça semble trop beau pour être vrai, c’est souvent vrai’’, et ‘’il faut réfléchir trois fois avant de publier une seule fois’’. Les erreurs peuvent nuire à votre crédibilité en tant que journaliste et en tant que source crédible d’information.

La même règle s’applique à Twitter

Cela s’applique autant aux tweets qu’aux photos: Twitter est un impitoyable espace qui corrige lui-même toute erreur, avec des gens qui trouvent du plaisir à relever les erreurs que vous faites. Ne pensez pas qu’en supprimant le tweet vous réglez votre problème : quelqu’un a peut-être photographié le passage incriminé, et cela peut même être retrouvé en utilisant Twitter partner et le site de recherche sociale Topsy, surtout quand cela a été retweeté (Rappelez-vous cela, si vous voulez faire un article sur un Tweet que vous jugez inapproprié, prenez l’image avant que le tweet ne soit supprimé).

Twitter a une manière de tuer régulièrement des célébrités, comme ce fut le cas avec ce prétendu tweet du présentateur de talk-show Piers Morgan, affirmant que Nelson Mandela était mort, plusieurs mois avant qu’il ne meure réellement. La nouvelle s’est répandue comme une trainée de poudre en quelques minutes, mais si les gens avaient pris le temps de s’assurer de la véracité de l’information avant de la retweeter, ils se seraient rendu compte que le compte qui a généré le tweet n’était @piersmorgan mais plutôt une imitation de son compte @piersnorgan.

Faites attention aux faux comptes Twitter. Si un profile Twitter a une coche à côté, cela veut dire que Twitter a vérifié l’identité du propriétaire, ce qui est particulièrement important pour les célébrités dont les comptes sont souvent imités.

Pourquoi vous devriez réfléchir avant de tweeter

Une bonne question qu’il faut se poser avant de publier sur un réseau social, de tweeter ou de retweeter est la suivante: ‘’Devrais-je aller publier dans un journal, passer à la radio ou à la télévision?’’

C’est là où se trouve le problème avec les médias sociaux: les journalistes violent souvent les règles de base consistant à recouper et vérifier l’information et les sources comme ils auraient procédé s’il s’agissait des médias plus conventionnels. Cela devrait être un réflexe de vérifier d’abord, plutôt que d’avoir à se repentir à tout de champ.

Mandy Jenkin de Zombie Journalism a produit une check-list de la précision pour les usagers de Twitter qui contient les suggestions suivantes permettant de publier des informations justes:

  • Avant de tweeter une information: Est-ce que l’information que vous voulez partager a été confirmée (voir guide de vérification ci-dessous)
  • En tweetant: Garantissez la crédibilité en vérifiant que les noms propres et pseudonymes sont correctement orthographiés, que les hyperliens sont corrects, que les citations sont attribuées à qui il faut, et que le tweet a du sens.
  • En retweetant: N’oubliez pas que votre nom sera associé à ce que vous retweetez – assurez-vous que la source que vous citez est crédible.

Vérification: un guide pratique

Craig Silverman, journaliste et éditeur de Regret the Error, un blog sur les erreurs de la presse, la précision et la vérification, a consulté le travail des experts des médias pour rédiger un guide pratique sur la vérification pour les médias sociaux. Voici quelques-unes de ses recommandations :

Vérification de la source

  • Position: Est-ce que l’usager se trouve dans la localité de l’évènement ou publie-t-il l’information à partir d’une autre localité ?
  • L’historique du compte: Vérifiez le temps d’existence du compte (les comptes récents peuvent être opportunistes) et les genres de contenus que l’usager partage.
  • Réseau social: Avec qui communique-t-il sur le réseau social? Qui d’autres partagent le contenu – et sont-ils crédibles ?
  • Communiquez: Etablissez un contact direct avec la source pour vérifier l’authenticité de la source et la crédibilité de l’information publiée.

Vérification du contenu

  • Contre-vérification: Vérifiez l’information partagée en la confrontant avec les sources d’informations pour vous assurer de la véracité.
  • Crowd-source : Vérifiez l’exactitude en mettant l’information sur les réseaux et en demandant aux followers d’aider à vérifier l’information
  • Trouvez l’original: Vérifiez l’heure de diffusion du message et retournez à la source originale de l’information. Ce peut vous fournir un contexte supplémentaire et une information

Vérification des contenus des photos et vidéos

  • Situation: Vérifiez la où se trouve la source de l’information.
  • Contre-vérifiez: Confrontez les graphiques avec les vues de Google Street ou les images satellitaires de la localité pour vérifier les renseignements. Confrontez également les photos et les images avec les comptes-rendus de presse sur l’évènement.
  • Renseignements: Assurez-vous que les renseignements de la photo ou de la vidéo sont corrects. Est-ce que le temps ou le paysage vont de paire avec ceux du prétendu endroit ? Est-ce que les immatriculations de voitures ressemblent à celles du prétendu endroit où s’est déroulé l’évènement.
  • Traduction: Assurez-vous que les langues et accents sont conformes à ceux de la localité en question

Autres liens et outils importants

  • Le processus de validation d’un article de l’agence de presse sociale Storyful
  • The Verification Handbook: Guide à l’utilisation des contenus générés par les usagers, édité par Craig Silverman, disponible en ligne en version PDF.

Outils de recherche :

  • Twitter Advanced Search: Pour chercher des personnes, des sujets et des images sur Twitter
  • Storyful multisearch: Logiciel open-source qui recherche de multiples plateformes de réseaux sociaux, une extension gratuite de Google Chrome
  • Topsy: Moteur de recherche sur Twitter
  • Wolfram Alpha: Un ‘’générateur de réponses’’ qui fournit une réponse directe aux demande de faits plutôt qu’une liste de sources à consulter pour s’informer
  • Twicsy: Recherche des images sur Twitter
  • Mappeo: Recherche des videos YouTube en fonction de la situation géographique
  • TwXplorer: Recherche sur Twitter les tweets les plus récents sur un sujet particulier, un élément important de twEplorer est que quand vous effectuez une recherche il montre les hashtags que les gens utilisent pour les tweets sur ce sujet-là, en même temps que les tweets et les liens

Vérification d’image

  • Jeffrey’s Exif Viewer: Soumettez une image pour déterminer la date, l’heure et la localisation des données
  • TinEye: Soumettez une image pour savoir d’où a vient, quel usage on est train d’en faire, si des versions modifiées de l’image existent et si une version en haute définition est disponible

Vérification des personnes

Lutte contre les mythes et déboulonnage des légendes urbaines

Traduit de l’anglais par Assane Diagne

© Copyright Africa Check 2014. Vous pouvez reproduire cet article totalement ou partiellement dans le cadre d’un reportage et /ou d’une discussion sur l’information et l’actualité, à condition d’en attribuer le crédit à “Africa Check, une organisation non partisane qui encourage la précision dans le débat public et dans les médias. Twitter @AfricaCheck_FR et fr.africacheck.org".