Nos articles par flux RSS

Cardiologie : le Sénégal mieux servi que l’Afrique du Sud et le Nigéria ?

Le Sénégal dispose actuellement d’un meilleur ratio de cardiologues par habitants que des pays comme l’Afrique du Sud et le Nigéria, selon un médecin sénégalais. Nous avons examiné les chiffres qu’il a avancés.

Par Hyppolite Valdez Onanina

«Nous avons 80 cardiologues, soit un cardiologue pour 150 mille habitants. Nous faisons mieux que l’Afrique du Sud qui a un cardiologue pour 450 mille habitants, mieux que le Nigéria qui un a cardiologue pour un million d’habitants», a déclaré le professeur Serigne Abdou Bâ, chef du service de cardiologie de l’hôpital Aristide Le Dantec de Dakar.

«En Côte d’ivoire, on a à peu près soixante cardiologues et seuls trois ou quatre d’entre eux sont en périphérie (…) Au Gabon, on a quinze cardiologues et un seul est en dehors de Libreville », a-t-il ajouté, dans des propos rapportés dans une dépêche de l’Agence de Presse Sénégalaise (APS) datée du 21 octobre 2016.

Ces chiffres sont-ils conformes à la réalité du moment ? Africa Check les a vérifiés.

D’où vient cette information ?

Tous les cardiologues que nous avons contactés nous ont renvoyés vers le Pr Bâ, décrit comme «la voix la mieux autorisée sur cette question ».

Joint par téléphone par Africa Check, le Pr Bâ a confirmé les chiffres avancés dans la dépêche publiée par l’APS, attestant qu’ils sont tirés d’une étude qu’il avait lui-même menée.

Nous lui avons demandé, à plusieurs reprises, de nous transmettre l’étude en question. Ce qui n’est pas fait jusqu’ici. Nous actualiserons cet article quand il réagira.

Quel est le ratio cardiologues/habitants au Nigéria ?

Un responsable de la Nigerian Cardiac Society (Société nigériane de cardiologie), le Docteur Okechukwu Ogah, a déclaré à Africa Check qu’il y a, au Nigéria, 332 médecins spécialisés dans différents domaines de la cardiologie, d’après le registre de l’année 2016.

Cependant, seulement 114 membres figurent sur le site web de la Nigerian Cardiac Society. Le Docteur Ogah indique que ce chiffre date d’environ une décennie. Il souligne que les examens de médecine de troisième cycle (postdoctoral) organisés deux fois par an produisent entre 8 et 12 nouveaux cardiologues chaque année au Nigéria.

Selon le spécialiste, certains cardiologues travaillant au Nigeria ne sont pas  inscrits à la Nigerian Cardiac Society.

Un recensement officiel de 2006 évalue la population du Nigéria à 140 millions d’habitants tandis qu’une estimation de la population en 2016 par le Bureau nigérian des statistiques la situe autour de 193 millions d’habitants.

Ainsi avec 332 cardiologues actuellement recensés au Nigéria, a indiqué le Docteur Ogah de la Nigerian Cardiac Society, le ratio, dans ce pays, est compris entre un cardiologue pour 420 mille habitants (sur la  base du recensement officiel de 2006) et un cardiologue pour 580 mille habitants (sur la base de la dernière estimation du Bureau nigérian des statistiques).

Pour que le ratio cardiologues/habitants annoncé par le Docteur Bâ soit vrai,  dans le cas du Nigeria, le pays devrait compter entre 140 et 193 cardiologues.

Et en Afrique du Sud ?

La maladie coronaire progresse en Afrique subsaharienne, selon les spécialistes.

La maladie coronaire progresse en Afrique subsaharienne, selon les spécialistes.

Erika Dau de la South African Heart Association, une organisation volontaire de cardiologues Sud-africains, a confié à Africa Check que les données officielles sur le nombre de cardiologues en Afrique du Sud sont disponibles auprès du Conseil des professionnels de la santé de l’Afrique du Sud que nous avons tenté de joindre, en vain.

Mme Dau précise que les données du Conseil des professionnels de la santé de l’Afrique du Sud présentent tous les cardiologues enregistrés dans le pays. Mais, nuance-t-elle, certains d’entre eux ont tendance à partir travailler à l’étranger tout en maintenant leur enregistrement au cas où ils sentiraient le besoin de revenir.

Dans une tribune publiée en juin 2016 dans le Cardiovascular Journal of Africa, plusieurs spécialistes issus de diverses universités et institutions sud-africaines – dont Erika Dau – ont indiqué que le nombre de cardiologues enregistrés dans le pays est « d’environ 200 pour 52 millions de Sud-Africains » soit un cardiologue pour 260 mille habitants.

Qu’en est-il des autres pays cités ?

D’après Claire Zinga, assistante au Conseil national de l’Ordre des médecins (CNOM) du Gabon, que nous avons jointe par téléphone, «on compte au total 15 cardiologues inscrits à l’Ordre des médecins du Gabon». Cependant, «il  doit y avoir quelques-uns qui travaillent sans être enregistrés à notre niveau», précise Mme Zinga.

En Côte d’Ivoire, le professeur Maurice Kakou Guikahué qui dirige la Société ivoirienne de cardiologie indiquait, en mai 2015,  dans un entretien à abidjan.net, que le pays comptait 60 cardiologues. «D’ici 2020, nous allons avoir 100 cardiologues», annonçait le Pr Guikahué.

 

Pays Nombre de cardiologues Population Ratio
Sénégal 80 12.000.000* 1/150.000
Nigéria 332 193.000.000 1/580.000
Afrique du Sud 200 52.000.000 1/260.000

Sources : SA Heart, NCS. La population du Sénégal estimée à 14 millions d’habitants est calculée ici en fonction du ratio fourni par le Pr. Ba. 

Conclusion : le Sénégal mieux servi, même si les chiffres concernant le Nigeria et l’Afrique du Sud sont incorrects

Les chiffres communiqués par le Professeur Serigne Abdou Bâ sur le ratio cardiologues/habitants en Afrique du Sud et au Nigéria sont inexacts. Les données actuelles font état d’un cardiologue pour 260 mille habitants en Afrique du Sud au lieu d’un cardiologue pour 450 mille habitants.

De son côté, le Nigéria dispose d’un cardiologue pour 420 mille habitants à 580 mille habitants au lieu d’un cardiologue pour un million de personnes.

Mais, sur le principe, les ratios de cardiologue par habitants de ces deux pays restent en effet inférieurs à celui du Sénégal qui est d’un cardiologue pour 150 mille habitants, selon le Professeur Bâ. Même si on calcule le ratio sur la base de 14 millions d’habitants, le Sénégal est toujours mieux loti que ces deux pays.

Au Gabon et en Côte d’Ivoire, les chiffres sur l’effectif de cardiologues dans ces deux pays sont très proches des données que nous avons obtenues : pas plus d’une quinzaine au Gabon et une soixantaine en Côte d’Ivoire (entre 60 et 100 en principe).

Par conséquent, les chiffres avancés sont corrects pour la Côte d’Ivoire et le Gabon mais faux pour l’Afrique du Sud et le Nigeria.

Edité par Assane Diagne

© Copyright Africa Check 2017. Vous pouvez reproduire cet article totalement ou partiellement dans le cadre d’un reportage et /ou d’une discussion sur l’information et l’actualité, à condition d’en attribuer le crédit à “Africa Check, une organisation non partisane qui encourage la précision dans le débat public et dans les médias. Twitter @AfricaCheck_FR et fr.africacheck.org".

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Africa Check encourage une discussion franche, ouverte et inclusive sur les sujets évoqués sur son site. Pour nous assurer que la discussion est en conformité avec des objectifs, nous avons mis en place un réglements pour ces contributions

Les contributions doivent:

  • Etre en rapport
  • Etre rédigées en français

Les contributions ne peuvent pas:

  • Etre diffamatoires, obcènes, abusives, menacer veis et faites dans un langage menaçant
  • Encourager ou constituer une conduite illégale
  • Véhiculer des informations personnelles sur vous sur les autres, susceptibles de mettre quelqu'un en danger
  • Contenir un URL inadapté
  • Constituer un courrier indésirable ou non autorisé
  • Etre soumise plusieurs fois sur le même sujet et le même article

En faisant une contribution, you acceptez que, en plus de Règlement intérieur, vous êtes lié à l'ensembel des termes et conditions d'Africa Check accessible sur le site web.

*