Nos articles par flux RSS

Macky Sall a-t-il fait « 200 fois plus de routes » qu’Abdoulaye Wade ?

Comments 1

Un officiel sénégalais a affirmé que le gouvernement de Macky Sall est plus performant que celui de son prédécesseur Abdoulaye Wade, en matière de construction de routes. Sa comparaison ne tient pas la route, selon les données disponibles.

Par Hyppolite Valdez Onanina

« Il se fait aujourd’hui deux cents fois plus de routes dans l’ensemble du pays qu’il y en a eu en douze ans de gestion de l’ancien régime », a dit Souleymane Jules Diop, secrétaire d’Etat chargé du suivi du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

M. Diop a fait cette déclaration dans un entretien paru le 29 juillet 2016 dans le quotidien Enquête et sur lignedirecte.sn. Africa Check s’est penché sur la question à la demande d’un internaute sénégalais sur le réseau social Twitter.

Cette annonce, correspond-elle à la réalité ?

Sur quoi s’est basé M. Diop ?

Nous avons joint, par téléphone, le secrétaire d’Etat afin qu’il nous indique la source exacte des données avancées. Mais M. Diop n’a pas voulu répondre à nos questions. Nous allons actualiser notre article dès qu’il réagira.

Quel est le nombre de kilomètres de routes construites entre 2000 et 2012 ?
jules tweet

Africa Check a contacté le service de communication du ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, pour obtenir des données relatives au nombre de kilomètres de routes construites au Sénégal entre 2000 et 2012 et entre 2012 et 2016. Nous n’avons, jusqu’à présent, pas eu de réponse du ministère qui nous a pourtant promis de répondre à nos questions.

Nous avons ensuite adressé une demande à l’Agence des travaux et de gestion des routes (AGEROUTE) qui a accédé à notre requête. Ainsi, les données disponibles auprès de l’Ageroute indiquent qu’en 2000, le Sénégal avait 4.559 kilomètres de routes revêtues et 9.075 kilomètres de routes non revêtues.  En 2012, il y avait 5.305,4 kilomètres de routes revêtues et 10.004,3 kilomètres de routes en terre.

Au total, le régime d’Abdoulaye Wade a réalisé, en douze ans, 746,4 kilomètres de routes revêtues et 929,3 kilomètres de routes en terre. Les données de l’Ageroute révèlent également que le linéaire de pistes non classées et aménagées réalisé sur cette même période était de l’ordre de 1.042 kilomètres et le réseau autoroutier était de 28 kilomètres.

Qu’est-ce qui a été fait depuis 2012 ?

Selon l’Ageroute, le Sénégal compte aujourd’hui 5.956 de kilomètres de routes revêtues et 10.539 kilomètres de routes non revêtues. Ainsi, à ce jour, le gouvernement actuel a réalisé 650,6 kilomètres de routes revêtues et 534,7 kilomètres de routes non revêtues.

Les statistiques disponibles indiquent aussi qu’entre 2012 et aujourd’hui, l’actuel gouvernement a construit 552,7 kilomètres de pistes non classées et aménagées et 23 kilomètres de réseau autoroutier. 

Plus de routes sous Wade

Selon les données mises à notre disposition par l’Ageroute, le Sénégal a réalisé au total 2745,7 kilomètres de routes entre 2000 et 2012 soit 746,4 kilomètres de routes revêtues, 929,3 kilomètres de routes en terre, 1042 kilomètres de pistes non classées et aménagées et 28 kilomètres de réseau autoroutier.  

Routes construites sur les périodes 2000-2012 et 2012-2016

Routes construites sur les périodes 2000-2012 et 2012-2016.  Graphqie d'Africa Check. Source : Ageroute

Routes construites sur les périodes 2000-2012 et 2012-2016. Graphqie d’Africa Check. Source : Ageroute

Depuis 2012,  1.761 kilomètres de routes ont été réalisées soit 650,6 kilomètres de routes revêtues, 534,7 kilomètres de routes non revêtues, 552,7 kilomètres de pistes non classées et aménagées et 23 kilomètres de réseau autoroutier.

Bien qu’il ne nous semble pas très correct d’établir une comparaison entre les deux périodes, compte tenu du déséquilibre qu’il y a entre le nombre d’années, nous précisons tout de même, pour les besoins de cet article, que l’ancien gouvernement a réalisé, en douze ans, 984,7 kilomètres de routes de plus que l’actuel n’en a réalisé en quatre ans.

Aussi, en établissant le ratio entre le nombre de kilomètres de routes et le nombre d’années – soit 2745,7 sur 12  et 1761 sur 4 – on obtient 228,80 kilomètres pour la période 2000-2012 et 440,25 kilomètres pour la période allant de 2012 à nos jours.

Conclusion : l’affirmation est fausse

Les calculs établis sur la base des chiffres recueillis auprès de l’Ageroute ne permettent pas d’indiquer qu’« il se fait aujourd’hui deux cent fois plus de routes dans l’ensemble du pays qu’il y en a eu en douze ans de gestion de l’ancien régime ».

Que ce soit par catégories (routes revêtues, routes non revêtues, pistes non classées et aménagées, réseau autoroutier), de manière globale ou même sur la base du ratio établi entre le nombre de kilomètres de routes construites sur le nombre d’années. Il faut toutefois signaler qu’au rythme où vont les choses, le ratio annuel de réalisation de l’actuel gouvernement est plus élevé que celui précédent, soit une moyenne de 440,28 contre 228,80 kilomètres.

Subséquemment, l’affirmation du secrétaire d’Etat chargé du suivi du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC) est fausse.

Edité par Assane Diagne

© Copyright Africa Check 2016. Vous pouvez reproduire cet article totalement ou partiellement dans le cadre d’un reportage et /ou d’une discussion sur l’information et l’actualité, à condition d’en attribuer le crédit à “Africa Check, une organisation non partisane qui encourage la précision dans le débat public et dans les médias. Twitter @AfricaCheck_FR et fr.africacheck.org".

Comment on this report

Comments 1
  1. By sow

    Certe il est de la liberté d’avoir une appartenance d’un parti politique que ce soit des raisons sociales, économique,et autres…
    Mais il n’est pas de la liberté de tenir des discours fausses et mensongères devant une société auquelle on représente, de telle action ne correspond pas aux valeurs admises d’un agent de l’état, en outre tout détail donné par un agent l’état doit avoir un fondement basé surs rapports de l’administration du domaine abordé,
    C’est ça la légitimité légal… et la légitimité charismatique.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Africa Check encourage une discussion franche, ouverte et inclusive sur les sujets évoqués sur son site. Pour nous assurer que la discussion est en conformité avec des objectifs, nous avons mis en place un réglements pour ces contributions

Les contributions doivent:

  • Etre en rapport
  • Etre rédigées en français

Les contributions ne peuvent pas:

  • Etre diffamatoires, obcènes, abusives, menacer veis et faites dans un langage menaçant
  • Encourager ou constituer une conduite illégale
  • Véhiculer des informations personnelles sur vous sur les autres, susceptibles de mettre quelqu'un en danger
  • Contenir un URL inadapté
  • Constituer un courrier indésirable ou non autorisé
  • Etre soumise plusieurs fois sur le même sujet et le même article

En faisant une contribution, you acceptez que, en plus de Règlement intérieur, vous êtes lié à l'ensembel des termes et conditions d'Africa Check accessible sur le site web.

*