Nos articles par flux RSS

Le Sénégal est-il le 7e contributeur de casques bleus ?

Le Sénégal est le 7e pays contributeur de troupes aux opérations de maintien de la paix, a récemment dit le président Macky Sall. Les dernières données indiquent qu’il ne l’est plus.

Par Birame Faye

A la veille de la célébration du 57e anniversaire de l’indépendance, le 3 avril 2017, Macky Sall a réaffirmé que le Sénégal est le 7e pays contributeur de casques bleus dans les missions de maintien de la paix de l’Organisation des nations unies (ONU).

Aussitôt après, les médias de la place ont repris cette partie du discours présidentiel.

«Si notre pays est aujourd’hui septième contributeur de troupes aux missions de paix des Nations Unies, c’est que, partout où vous appelle le devoir, à l’échelle nationale et internationale, vous le remplissez avec la dignité et le professionnalisme qui donnent sens à votre devise : ‘On nous tue, on ne nous déshonore pas’», s’est réjoui le président Sall dans son discours qu’il a prononcé à l’occasion de la fête de l’Indépendance du Sénégal.

Mais Dakar tient-il toujours ce rang? Nous avons examiné cette déclaration.

Sur quoi la présidence s’est-elle basée ?

Africa Check a contacté le ministre-conseiller, coordonnateur du pôle de communication de la présidence de la République du Sénégal. Après avoir pris le temps d’échanger avec un diplomate, El Hadji Hamidou Kassé a dit : «En fait, il y a un classement des pays contributeurs de troupes dans les missions de maintien de la paix établi par l’ONU».

 

«Le classement peut être annuel tout comme il peut être effectué dans l’année, lorsqu’une mission prend fin par exemple. Je crois que si vous essayez au niveau de l’ONU, vous pouvez trouver le classement », a expliqué M. Kassé.

L’ONU classe-t-elle des pays contributeurs de casques bleus ?

Un contingent de gendarmes sénégalais en partance pour le Congo. Photo MONUSCO;

Un contingent de gendarmes sénégalais en partance pour le Congo. Photo MONUSCO;

 

Dans le système des Nations Unis, il y a un Département des opérations de maintien de la paix (DOMP). Cet organe est chargé par le Conseil de sécurité d’exécuter les missions relatives au maintien de la paix dans le monde et de produire des rapports périodiques sur le nombre d’opérations en cours ou antérieures.

 

En outre, le DOMP livre des informations sur les pays engagés et le niveau de leurs contributions aussi bien en troupes qu’en ressources financières.

Combien y a-t-il de casques bleus sénégalais ?

Le dernier rapport du DOMP datant du 17 février 2017 renseigne que les casques bleus sénégalais sont au nombre de 2 837. Selon ce document, il s’agit de 75 «observateurs policiers individuels», 1 262 policiers, 1 486 militaires et 14 experts.

Vu sous l’angle des missions en cours, le rapport signale une présence de casques bleus sénégalais plus marquée au Darfour et au Mali.

 

 

 

Dakar est-il le 7e contributeur de troupes ?

Le dernier classement des pays contributeurs en casques bleus a été réalisé le 17 février 2017.

Le Sénégal figure à la 9e place derrière le Népal, le Burkina Faso et l’Indonésie. Des pays africains comme l’Ethiopie et le Rwanda, qui occupent respectivement la 1ère et la 5ème place, contribuent beaucoup plus que le Sénégal.

 

Pourquoi le Sénégal a-t-il a perdu la septième place ?

Le classement du 31 janvier 2017 réalisé par le DOMP faisait du Sénégal le septième pays qui a engagé le plus de soldats dans les théâtres d’opération de maintien de la paix sous l’autorité de l’ONU.

 

Ce rapport avait pris en compte la mission des Nations Unies en Côte d’Ivoire où le Sénégal avait déployé 739 soldats. Celle-ci a pris fin à la mi-février 2017.

Conclusion : le Sénégal n’est plus le 7e contributeur de casques bleus

A la lumière des données disponibles, le Sénégal n’est plus septième contributeur de troupes aux opérations de maintien de la paix de l’Organisation des nations unies (ONU).  Sa contribution a diminué depuis la fin de la Mission des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI).

Le  dernier rapport du Département des opérations de  maintien de la paix du 17 février 2017 le classe à la 9e place. La 7e place est désormais occupée par le Burkina Faso. En conséquence, l’information est caduque.

Edité par Assane Diagne

© Copyright Africa Check 2017. Vous pouvez reproduire cet article totalement ou partiellement dans le cadre d’un reportage et /ou d’une discussion sur l’information et l’actualité, à condition d’en attribuer le crédit à “Africa Check, une organisation non partisane qui encourage la précision dans le débat public et dans les médias. Twitter @AfricaCheck_FR et fr.africacheck.org".

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Africa Check encourage une discussion franche, ouverte et inclusive sur les sujets évoqués sur son site. Pour nous assurer que la discussion est en conformité avec des objectifs, nous avons mis en place un réglements pour ces contributions

Les contributions doivent:

  • Etre en rapport
  • Etre rédigées en français

Les contributions ne peuvent pas:

  • Etre diffamatoires, obcènes, abusives, menacer veis et faites dans un langage menaçant
  • Encourager ou constituer une conduite illégale
  • Véhiculer des informations personnelles sur vous sur les autres, susceptibles de mettre quelqu'un en danger
  • Contenir un URL inadapté
  • Constituer un courrier indésirable ou non autorisé
  • Etre soumise plusieurs fois sur le même sujet et le même article

En faisant une contribution, you acceptez que, en plus de Règlement intérieur, vous êtes lié à l'ensembel des termes et conditions d'Africa Check accessible sur le site web.

*