Les prix de fact-checking 2016 remportés par un Ivoirien et un Camerounais

Les journalistes ivoirien Manféi Anderson Diédri et camerounais Arison Tamfu sont les lauréats des Prix africains de fact-checking 2016.

Anderson a remporté la catégorie francophone pour un article intitulé ‘’L’Etat ivoirien spolie 11.000 hectares de terre à Famienkro », contrairement aux propos du directeur du fonicer rural qui avait assuré que les populations ont cédé leurs droits de propriété.

tk2_2256

Son  enquête renseigne que l’Etat de Côte d’Ivoire a octroyé à la Compagnie hévéicole de Prikro (CHP), filiale du groupe belge SIAT (Société d’investissement pour l’agriculture tropicale), environ 11.000 hectares de terre à Famienkro, dans le département de Prikro. Les populations de la localité située à 313 km d’Abidjan dans le Sud-Est de la Côte d’Ivoire contestent cette décision.

L’article du lauréat anglophone Arison Tamfu ‘’The Many Falsehoods in President Biya’s Laptop Gift to University Students’’ démonte l’annonce du gouvernement camerounais qui a récemment indiqué qu’il allait distribuer des ordinateurs portables gratuitement à tous les étudiants du pays pendant l’année académique 2016-2017.

Les 2e et 3e prix ont été décernés à Adebayo Oketola du quotidien Punch, au Nigeria, et à et Phathizwe Mongezi Zulu du Mail & Guardian du Swaziland.

Adebayo et Phathizwe ont été récompensés respectivement pour leurs articles  ‘’NigComSat-1R becoming white elephant four years after – investigation’’ et ‘’Lies, public money and a redone DC-9 in Swaziland’’. Sept articles étaient en compétition pour cette catégorie.

Cette année, les lauréats ont été désignés parmi 130 candidats de 22 pays d’Afrique. Nous remercions encore une fois tous ceux qui ont participé à ce concours et leur donnons rendez-vous en 2017.

L’augmentation du nombre de candidatures et du nombre de pays notée cette année est la preuve que le fact-checking intéresse de plus en plus de journalistes africains.

D’ailleurs, en 2017, une nouvelle catégorie réservée aux étudiants des écoles de journalisme sera introduite. Nous allons fournir plus d’informations sur cette innovation dès le début de l’année.

Six candidats nominés

Cérémonie de remise des Prix aux lauréats de l'édition 2015.

Cérémonie de remise des Prix aux lauréats de l’édition 2015.

Pour la troisième édition des Prix africains de fact-checking, nous avions reçu 130 candidatures (il y avait 51 en 2015) de 22 pays d’Afrique, soit 82 en anglais et 48 en français.

Cette année, les prix étaient parrainés par la Fondation Shuttleworth et l’Agence France-Presse (AFP).

La cérémonie de remise des Prix aux lauréats a eu lieu le 8 décembre 2016, à Nairobi, lors de la conférence Reporting Africa organisée par l’Initiative des Médias d’Afrique (AMI).

Les six nominés (par ordre alphabétique) :

Nom Organe Pays Article de fact-checking
Hassan Bentaleb Libération Maroc Maroc  Une institution fantôme voit des divorces partout
Manféi Anderson Déidri Eburnietoday.com Côte d’Ivoire L’Etat ivoirien spolie 11.000 hectares de terre à Famienkro
Hélène Doubidji Togotopnews.info Togo Togo: l’accord politique global est-il caduc?
Isaac Koné Transport Hebdo Côte d’Ivoire Dégradation des infrastructures routières
Pie de Laure Nesmon politikafrique.info Côte d’Ivoire Levée de bouclier contre les OGM en Côte d’Ivoire
Mbaye Thiandoum Jotay.net Sénégal Mamadou Badio Camara est-il assujetti à la déclaration de patrimoine ?

Pour en savoir plus sur les conditions d’éligibilité en 2017, nous vous prions de consulter les autres pages de cette rubrique consacrées à nos précédents lauréats et ce qui fait un bon article de fact-checking.