Le canular sur la mixture mortelle œuf-banane resurgit !

« URGENT!!! Ne mangez jamais un œuf et une banane en même temps, car cette mixture crée un poison qui tue en moins de 5 minutes », lit-on dans un message partagé sur Facebook.

Le message est illustré par deux photos où, sur chacune d’elles, un homme est allongé à même le sol.

Le premier est couché à côté d’une nappe sur laquelle différents repas ont été posés, dont une assiette de fruits coiffée de quelques bananes.

« Publiez ce message si vous êtes un bon samaritain », conclut l’auteur du post.

Un canular à la peau dure

Il s’agit d’un canular qui a fait le tour d’Internet quelques mois auparavant.

En juin 2018, Africa Check a vérifié ces mêmes images après qu’un footballeur professionnel ghanéen, Farouk Mohammed, a affirmé qu’il avait été victime du mélange d’œuf et de banane. Le joueur n’a pas répondu à une question sur la manière donc il s’en était sorti.

Deux toxicologues alimentaires nous ont dit qu’il n’était pas scientifiquement possible que des œufs et des bananes consommés simultanément constituent un poison.

Si les œufs sont crus, le mélange serait plus difficile à digérer, mais pas au point de tuer. Il faut chercher à savoir si les personnes qui disent avoir été victimes de ce mélange « étaient contaminés par d’autres substances nocives », ont déclaré les scientifiques.

La publication originale de ces photos sur Facebook a été partagée des dizaines de milliers de fois. Depuis, elle a été retirée, mais les fausses informations ont la peau dure.

Africa Check (30.06.2019)

Cet article est une reprise (légèrement modifiée) d’un article publié par la rédaction anglophone d’Africa Check le 29 janvier 2019.

Africa Check s'est associée à Facebook pour lutter contre les fausses informations sur la plateforme sociale. Cet article fait partie de l'initiative.

Dans le cadre de son programme tiers de vérification des faits, Facebook permet à ses partenaires de voir des articles publics, des photos ou des vidéos qui ont été signalés comme potentiellement inexacts.

Le contenu qualifié de «faux» par les fact-checkeurs sera déclassé dans les flux d’information. Cela signifie que moins de personnes le verront.

Vous pouvez nous aider à identifier de fausses informations sur Facebook. Ce guide explique comment.

© Copyright Africa Check 2019. Vous pouvez reproduire cet article totalement ou partiellement dans le cadre d’un reportage et /ou d’une discussion sur l’information et l’actualité, à condition d’en attribuer le crédit à “Africa Check, une organisation non partisane qui encourage la précision dans le débat public et dans les médias. Twitter @AfricaCheck_FR et fr.africacheck.org”.