3 enfants africains sur 5 victimes de carence en fer ou d’anémie ?

Affirmations

En Afrique, 3 enfants sur 5 souffrent de carence en fer ou d’anémie

Source: Nestlé

checked

Verdict

C'est vrai pour l'anémie. Pour la carence en fer, la donnée a été mal interprétée et peut induire en erreur.

  • Dans une publicité d’une marque de lait de Nestlé, il est indiqué qu’en Afrique, 3 enfants sur 5 souffrent de carence en fer ou d’anémie. Le groupe agroalimentaire a indiqué à Africa Check que ces données émanent de l’OMS.
  • D’après l’OMS, en Afrique, 62,3 % des enfants de 0 à 5 ans souffrent d’anémie, quelle qu’en soit la cause.
  • Cependant, l’OMS fournit des chiffres non pas sur la carence en fer mais sur l’anémie liée à la carence en fer.
  • En Afrique, ce sont 32 % des enfants de 0 à 5 ans (environ 1,6 enfants sur 5) qui sont touchés par l’anémie liée à la carence en fer selon l’institution onusienne.


Dans la publicité d’une de ses marques de lait diffusée sur certaines chaînes de télévision sénégalaises au cours du mois de juin 2018, le groupe agroalimentaire Nestlé affirme qu’en Afrique, « 3 enfants sur 5 souffrent de carence en fer ou d’anémie ».

Ce message publicitaire est-il vrai ? Africa Check l’a examiné.

 

Affirmation

« En Afrique, 3 enfants sur 5 souffrent d’anémie »

Verdict

mostly-correct

 

Chiffres « tirés de rapports de l’OMS »

Africa Check a contacté par courriel Nestlé au Sénégal pour connaître la source des données utilisées dans la publicité de la marque Gloria. Dans sa réponse, également par courriel, Mame Pane Sakho, en charge de la communication institutionnelle et des affaires publiques, a expliqué que « les chiffres relatifs à la prévalence de l’anémie en Afrique ont été tirés de rapports publiés par l’Organisation mondiale de la Santé », l’OMS.

Elle nous a également transmis les rapports en question. L’un date de 2011 et porte sur la prévalence de l’anémie au niveau mondial. L’autre, publié en novembre 2017, aborde la nutrition dans la région Afrique de l’OMS.

 

Qu’est-ce que l’anémie?

Nous avons posé cette question au docteur Alex Nicodème Tabar, pédiatre, dans le cadre de « Arrêt sur info », émission de fact-checking de la West Africa Democracy Radio (WADR) réalisée en partenariat avec Africa Check et diffusée chaque vendredi (avec des rediffusions le samedi et le dimanche).

« L’anémie est une baisse du taux d’hémoglobine en dessous d’une valeur considérée comme étant normale. Cette valeur dépend de l’âge de la personne, mais aussi du sexe », a expliqué Dr Tabar.

« Les causes de l’anémie sont multiples, mais le principal facteur est l’insuffisance d’apport en fer », a-t-il ajouté, tout en précisant qu’il « y a aussi les vers intestinaux chez les enfants. Certaines maladies comme la drépanocytose sont des maladies en rapport avec une anémie chronique ».

« Pour ce qui est des enfants, il s’agit essentiellement d’une insuffisance d’apport en fer, de carence nutritionnelle », a-t-il déclaré. Pour éviter l’anémie, il conseille de donner aux enfants « des aliments qui apportent du fer comme les haricots, le poisson, la viande ainsi que les fruits et légumes ».

Que disent les rapports de l’OMS ?

Africa Check a contacté Paul Garwood, responsable de communication à l’OMS, qui nous a transmis le rapport sur la prévalence de l’anémie au niveau mondial.

Ce document montre qu’en Afrique, 62,3 % des enfants de 0 à 5 ans souffrent d’anémie, quelle qu’en soit la cause. Ce qui n’est pas loin du chiffre – 3 enfants sur 5 – avancé par la publicité de Gloria.

 

Affirmation

« En Afrique, 3 enfants sur 5 souffrent de carence en fer »

Verdict

misleading

 

Cependant, le rapport de l’OMS présente des données non pas  pour ce qui est de l’anémie liée à la carence en fer, ce sont 32 % des enfants de 0 à 5 ans qui sont touchés. Ce chiffre pris séparément est en dessous de celui mis en avant dans la publicité, à savoir 3 enfants sur 5. Cela donne moins de 2 enfants sur 5.

 

Conclusion : la publicité peut induire en erreur

Dans une publicité diffusée sur des chaînes de télévision sénégalaises, la marque de lait Gloria affirme qu’en Afrique, « 3 enfants sur 5 souffrent de carence en fer ou d’anémie ».

La responsable de la communication institutionnelle et des affaires de Nestlé Sénégal a déclaré à Africa Check que les chiffres sont tirés de rapports publiés par l’Organisation mondiale de la Santé.

Dans un de ces rapports, portant sur la prévalence de l’anémie au niveau mondial, il est indiqué que 62,3 % des enfants de 0 à 5 ans en Afrique souffrent d’anémie, soit 3 enfants sur 5 environ.

Le rapporte en question ne traite pas de la carence en fer mais, spécifiquement, de l’anémie liée à la carence en fer. Elle touche 32 % des enfants de 0 à 5 ans. Cela donne moins de 2 enfants sur 5, donc en dessous de celui mis en avant dans la publicité, à savoir 3 enfants sur 5.

La déclaration de Gloria peut donc partiellement induire en erreur.

Edité par Assane Diagne

© Copyright Africa Check 2018. Vous pouvez reproduire cet article totalement ou partiellement dans le cadre d’un reportage et /ou d’une discussion sur l’information et l’actualité, à condition d’en attribuer le crédit à “Africa Check, une organisation non partisane qui encourage la précision dans le débat public et dans les médias. Twitter @AfricaCheck_FR et fr.africacheck.org”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Africa Check encourage une discussion franche, ouverte et inclusive sur les sujets abordés sur son site Web. Pour que la discussion réponde à ces objectifs, nous avons établi un règlement intérieur simple pour les contributions.

Les contributions doivent:

  • Etre en relation avec le sujet de l’artcle ou de la publication
  • Être écrit en francais

Les contributions ne peuvent pas:

  • Etre dans un langage ou contenir des informations diffamatoires, obscènes, abusives, relever de la menace ou du harcèlement;
  • Encourager ou constituer un comportement illégal
  • Véhiculer un message à l’égard duquel une autre partie détient les droits, lorsque vous n’avez pas acquis ces droits;
  • Contenir des informations personnelles sur vous ou d’autres personnes qui pourraient mettre quelqu’un en danger;
  • Contenir des URL inappropriées;
  • Constituer du courrier indésirable ou de la publicité non autorisée;
  • Être soumis à plusieurs reprises comme commentaires sur le même article ou post;

En faisant une contribution, vous acceptez qu’en plus de ce règlement intérieur, vous soyez lié par les . Les conditions générales d’Africa Check peuvent être consultées sur le site Web.

*