Seuls 20% des Africains ont-ils accès à l’électricité?

La directrice Afrique du Forum économique mondial (FEM) a récemment dit que seuls 20% des Africains ont accès à l’électricité. Nous avons examiné le chiffre.

Le directrice Afrique du Forum économique mondial a fait cette déclaration sur une radio sud-africaine, lors du dernier forum sur l’Afrique qui s’est tenu dans ce pays.

« C’est difficile de parler de contribution efficace dans l’économie numérique mondiale quand seuls 20% des Africains ont accès à l’électricité», a dit Elsie Kanza à Power FM, qui a tweeté sa déclaration.

Le taux d’accès est-il si faible ?, nous a demandé un lecteur. La grande majorité des Africains vit-elle dans le noir?

Chiffre loin de la vérité, selon le FEM

Le Forum économique mondial s’est empressé de nous dire que l’affirmation de Mme Kanza est loin de la réalité. Ses proposes sont basés sur les données de la World Energy Outlook pour 2016, a dit à Africa Check, Oliver Cann, responsable média du FEM. Mais il a souligné que le chiffre renvoie à la situation du monde rural en Afrique subsaharienne.

« Nous regrettons donc la légère imprécision de son commentaire », a dit M. Cann.

Si ce n’est pas 19%, c’est combien donc?

Une famille de la province du Nord-Kivu, en RD Congo, profitant de l’arrivée de l’électricité en juillet 2016. Photo AFP.
Une famille de la province du Nord-Kivu, en RD Congo, profitant de l’arrivée de l’électricité en juillet 2016. Photo AFP.

Il s’avère que mesurer l’accès à l’électricité n’est pas un exercice simple.

La World Energy Outlook citée comme source par Mme Kanza est publiée par l’Agence internationale de l’énergie (AIE), une organisation internationale qui fournit un aperçu et des analyses sur des questions relatives à l’énergie.

«Il n’y a pas une seule définition internationalement acceptée et adoptée sur l’accès à l’énergie moderne’’, fait observer l’organisation.

Mesurer l’accès à l’électricité ne devrait pas se limiter à compter le nombre de maisons connectées. La qualité de l’électricité consommée, selon l’endroit où l’on se trouve, devrait également être prise en compte.

45% d’électrification en 2014

Cela dit, le dernier rapport de la World Energy Outlook prend en compte « une mesure binaire plus simple » de ceux qui ont accès à l’électricité et de ceux qui n’en ont pas. Publié en 2016, le rapport indique que 45% des Africains avaient accès à l’électricité en 2014.

Les données sur l’énergie ont été collectées à partir d’une combinaison de sources dont les banques multilatérales de développement et les représentants dans les pays de diverses organisations internationales, en plus des données de la Banque mondiale sur les enquêtes sur les niveaux de vie. Là où aucune donnée n’était disponible, des estimations étaient faites à partir des données qui existaient avant.

L’organisation note, cependant, que la qualité des données peut varier entre les pays «en raison des différences de définitions et de méthodologie des différentes sources”.

 

Région Electrification urbaine  Electrification rurale Total
Monde 95% 71% 84%
Afrique 71% 28% 45%
Afrique du Nord 100% 99% 99%
Afrique subsaharan 63% 19% 35%

L’évaluation des sociétés d’interconnexion

Il y a d’autres moyens de mesurer l’accès à l’électricité, a dit à Africa Check un membre du Centre de recherche sur énergie de l’Université du Cap.

«La Banque mondiale est en train de travailler sur la question de la mesure de l’accès notamment à travers le « Global Tracking Framework”, a dit Wikus Kruger.

Le tout dernier rapport donne une estimation similaire à celle du rapport de la World Energy Outlook : 46,9% de la population africaine avaient accès à l’électricité en 2014.

Electrification urbaine Electrification rurale Totsuggéréal
2012 75.4% 25,4% 45,1%
2013 75.7% 25,4% 45,4%
2014 76.0% 27,3% 46,9%

“Question assez controversée”

M. Kruger a confié à Africa Check que la définition et la mesure de l’accès à l’électricité constituent une question “relativement controversée”.

Reprenant le point de vue de l’Agence internationale de l’énergie, M. Kruger a dit à Africa Check qu’il n’y a «pas forcément d’uniformité sur la façon dont l’accès est mesuré dans les différentes régions».

La question de l’accessibilité financière doit également être prise en considération, a ajouté M. Kruger.

« On ne sait pas exactement combien de personnes sont en mesure d’utiliser l’électricité, même si le taux d’accès à l’électricité en Afrique du Sud dans situe autour de 80%», a expliqué M. Kruger à Africa Check.

Pour certains ménages, rien que les coûts de connexion demeurent «prohibitifs », a-t-il ajouté.

Conclusion : près de la moitié de la population africaine a accès à l’électricité

La directrice Afrique du Forum économique mondial a dit sur radio sud-africaine que  «seuls 20% des Africains ont accès à l’électricité».

Elle devrait plutôt faire allusion à la seule Afrique subsaharienne rurale, a dit le forum à Africa Check. L’accès à l’électricité en milieu urbain sur le continent s’élevait environ à 45% en 2014, selon les données de la World Energy Outlook.

Une autre source internationale l’estimait à 46,9% en 2014.

L’expert en énergie Wikus Kruger a indiqué à Africa Check que même si les chiffres mentionné était si bas, «il met en évidence la gravité de la situation : l’accès à l’électricité est une question majeure sur le continent, même pour ceux qui en ont à domicile».

Traduit de l’anglais. La version originale est disponible sur notre site anglais.

 

© Copyright Africa Check 2017. Vous pouvez reproduire cet article totalement ou partiellement dans le cadre d’un reportage et /ou d’une discussion sur l’information et l’actualité, à condition d’en attribuer le crédit à “Africa Check, une organisation non partisane qui encourage la précision dans le débat public et dans les médias. Twitter @AfricaCheck_FR et fr.africacheck.org”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Africa Check encourage une discussion franche, ouverte et inclusive sur les sujets abordés sur son site Web. Pour que la discussion réponde à ces objectifs, nous avons établi un règlement intérieur simple pour les contributions.

Les contributions doivent:

  • Etre en relation avec le sujet de l’artcle ou de la publication
  • Être écrit en francais

Les contributions ne peuvent pas:

  • Etre dans un langage ou contenir des informations diffamatoires, obscènes, abusives, relever de la menace ou du harcèlement;
  • Encourager ou constituer un comportement illégal
  • Véhiculer un message à l’égard duquel une autre partie détient les droits, lorsque vous n’avez pas acquis ces droits;
  • Contenir des informations personnelles sur vous ou d’autres personnes qui pourraient mettre quelqu’un en danger;
  • Contenir des URL inappropriées;
  • Constituer du courrier indésirable ou de la publicité non autorisée;
  • Être soumis à plusieurs reprises comme commentaires sur le même article ou post;

En faisant une contribution, vous acceptez qu’en plus de ce règlement intérieur, vous soyez lié par les . Les conditions générales d’Africa Check peuvent être consultées sur le site Web.

*