Aucune preuve que le miel, la cannelle et la gelée royale guérissent les hépatites B et C

Affirmation

Des recettes à base de miel pur, de gelée royale, de cannelle moulue, de graines de nigelle, d’anis vert moulu et de gingembre moulu guérissent les hépatites B et C

Source: Afrique Santé (Juin 2019)

unproven

Verdict

Explication: Il n'y a pas de preuves de l'efficacité des produits cités contre les hépatites B et C.


Un article du site afriquesante.net, publié le 3 juin 2019, dresse une liste de quatre différents traitements, avec divers ingrédients tels que du miel pur, de la gelée royale (turque ou chinoise), de la cannelle moulue, des graines de nigelle, de l’anis vert moulu, du gingembre moulu, etc.

Pour la première recette, l’article conseille de mélanger un kilogramme de miel avec 100 grammes de cannelle moulue. Ensuite de prendre une grande cuillerée du mélange, le diluer dans 150 millilitres d’eau tiède et le boire à jeun.

Dans la deuxième recette, il est indiqué de mélanger 40 grammes de gelée royale avec un kilogramme de miel et de prendre une grande cuillerée de ce mélange avant de se coucher.

Les hépatites B et C

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) définit l’hépatite B comme « une infection virale qui s’attaque au foie et peut entraîner une affection aiguë comme une affection chronique de cet organe ».

Le virus responsable est « le plus souvent transmis par la mère à l’enfant lors de la naissance et de l’accouchement, ou par contact avec du sang ou d’autres liquides corporels ».

L’hépatite C est, toujours selon l’OMS, « une maladie du foie causée par un virus, le VHC » (virus à transmission hématogène, c’est-à-dire transmis par le sang), « pouvant entraîner des hépatites aiguës comme des hépatites chroniques ».

« La gravité des hépatites C est variable et peut aller d’une forme bénigne, d’une durée limitée à quelques semaines, à une maladie grave qui s’installe à vie ». Par ailleurs, « l’hépatite C est une cause majeure de cancer du foie », note l’OMS.

Dans cet article qui explique la typologie des hépatites, l’OMS souligne qu’ « il existe cinq types de virus de l’hépatite (désignés par les lettres A, B, C, D et E), particulièrement inquiétants en raison de la morbidité et de la mortalité qu’ils occasionnent et des flambées épidémiques qu’ils peuvent entraîner ».

« Les virus des types B et C, en particulier, entraînent une hépatite chronique chez des centaines de millions de personnes (…) Les hépatites A et E sont généralement causées par l’ingestion d’aliments ou d’eau contaminés. Les hépatites B, C et D surviennent généralement à la suite d’un contact parentéral avec des liquides biologiques infectés (…) »

Sur quoi se base l’article d’Afrique Santé ?

Nous avons écrit à Afrique Santé afin d’obtenir des renseignements relatifs à l’origine des informations relatées dans l’article. Mais notre requête demeure encore sans réponse. Cet article sera mis à jour dès que nous obtiendrons une réaction.

Toutefois, le texte mentionne comme source « Hépatite C traitement 2017 », qui est un texte du même site contenant les mêmes informations que l’article en question.

Les vertus du miel, du gingembre et de la cannelle

Les ingrédients que sont le miel, le gingembre, la cannelle et la gelée royale ont des vertus très intéressantes pour le corps  humain, même s’il n’y a aucune preuve que leur mélange puisse traiter les hépatites B et C.

C’est ce qu’explique la nutritionniste et coach en alimentation Ndeye Khady Dia, qui donne ici quelques propriétés du miel, du gingembre et de la cannelle.

  • Le miel

« C’est un produit naturel qui regorge de bienfaits et de vertus santé ». Il contient « de nombreux nutriments : vitamines (A, D et K principalement), sels minéraux, acides aminés et oligo-éléments. Ces proportions varient selon le type de miel ».

Le miel est par ailleurs « antiseptique, et un antibiotique naturel qui renforce le système immunitaire et facilite également la digestion. Il aide à lutter contre la constipation légère et les douleurs gastriques ».

« C’est un bon substitut du sucre : moins calorique que le sucre à quantité égale mais avec un pouvoir sucrant supérieur ».

  • Le gingembre

C’est une épice aux pouvoirs antioxydants, indique Ndeye Khady Dia.

« Les antioxydants protègent les cellules du corps des dommages causés par les radicaux libres », explique-t-elle.

« Le gingembre est efficace pour soulager les douleurs arthritiques et le gonflement qui leur est associé. Il est aussi « efficace pour diminuer les nausées », poursuit la nutritionniste.

  • La cannelle

Selon les résultats d’une étude (repris par l’International Journal of Preventive Medicine) la cannelle présente des propriétés qui peuvent se révéler efficace contre le diabète de type 2.

« Une vaste revue de la littérature scientifique (Tableau 3) a aussi classé la cannelle moulue au quatrième rang parmi les 50 aliments renfermant le plus d’antioxydants par portion de 100 grammes ».

Ndeye Khady Dia conclut que « tout comme pour le gingembre, ces puissants antioxydants protègent les cellules du corps des dommages causés par les radicaux libres et possèdent quelques propriétés antimicrobiennes ».

« Il n’y a pas de potion miracle »

Africa Check a contacté Aminata Sall Diallo, la coordonnatrice du Programme national de la lutte contre les hépatites.

« Je ne sais pas si ce sont des plantes ou un mélange (les traitements cités dans l’article), mais il y a des médicaments extrêmement efficaces (pour guérir les hépatites B et C). Mais ce ne sont pas des produits naturels ou plantes. Il faut faire attention ».

« Je pense que nous devons lutter contre ce genre d’informations qui exposent les malades qui, dans le désarroi, peuvent être tentés d’essayer telle ou telle recette. Il n’y a pas de potions miracles, nous disposons aujourd’hui de médicaments très efficaces pour guérir et contrôler les hépatites ».

Le nutritionniste Alioune Badara Sy abonde dans le même sens et précise qu’aucune étude scientifique ne recommande un type de traitement des hépatites B et C sur la base des produits cités dans l’article d’Afrique santé.

« Aucune preuve ! Je peux vous dire de façon claire que ces produits n’ont aucun effet sur l’hépatite. C’est de la publicité trompeuse tout simplement ».

Les recommandations de l’OMS

En ce qui concerne le traitement de l’hépatite B, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) préconise l’utilisation de traitements par voie orale – à base de ténofovir ou d’entécavir – agents médicamenteux les plus puissants pour éliminer le virus de l’hépatite B.

« Par comparaison avec d’autres médicaments, la mise en œuvre de ces agents entraîne rarement une pharmaco-résistance (persistance des crises malgré un traitement bien conduit). Ils sont faciles à prendre (une pilule par jour) et provoquent peu d’effets secondaires, de sorte qu’ils n’imposent qu’une surveillance limitée », renseigne le site de l’OMS dans un article publié le 19 juillet 2019.

Toujours selon l’OMS, l’hépatite C « ne nécessite pas toujours un traitement puisque chez certaines personnes, la réponse immunitaire éliminera l’infection et certaines personnes porteuses d’une infection chronique ne développent pas de lésion hépatique ».

Lorsque le traitement est nécessaire, « le sofosbuvir, le daclatasvir et l’association sofosbuvir/ledispavir font partie des schémas thérapeutiques de prédilection dans les lignes directrices de l’OMS et permettent d’obtenir des taux de guérison supérieurs à 95% ».

Il faut noter, selon l’OMS, que « ces principes actifs, appelés agents antiviraux directs (AAD), sont bien plus efficaces, plus sûrs et mieux tolérés que les traitements plus anciens. Ils peuvent guérir la plupart des cas d’infection à VHC et ils sont plus courts (12 semaines en général) ».

Conclusion : pas de preuve médicale à ces recettes contre les hépatites B et C

Le site Afrique Santé affirme que les hépatites B et C peuvent être guéries avec des produits naturels comme le miel ou la gelée royale.

L’OMS préconise le traitement à base de ténofovir ou l’entécavir pour éliminer l’hépatite B, et recommande le sofosbuvir, le daclatasvir et l’association sofosbuvir/ledispavir pour obtenir des taux de guérison supérieurs à 95% pour l’hépatite C.

Au Sénégal, la directrice du programme national de lutte contre les hépatites, Aminata Sall Diallo, et le nutritionniste, Alioune Badara Sy, corroborent les propos de l’OMS et mettent en garde contre l’utilisation de produits non recommandés des études scientifiques.

© Copyright Africa Check 2019. Vous pouvez reproduire cet article totalement ou partiellement dans le cadre d’un reportage et /ou d’une discussion sur l’information et l’actualité, à condition d’en attribuer le crédit à “Africa Check, une organisation non partisane qui encourage la précision dans le débat public et dans les médias. Twitter @AfricaCheck_FR et fr.africacheck.org”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Africa Check encourage une discussion franche, ouverte et inclusive sur les sujets abordés sur son site Web. Pour que la discussion réponde à ces objectifs, nous avons établi un règlement intérieur simple pour les contributions.

Les contributions doivent:

  • Etre en relation avec le sujet de l’artcle ou de la publication
  • Être écrit en francais

Les contributions ne peuvent pas:

  • Etre dans un langage ou contenir des informations diffamatoires, obscènes, abusives, relever de la menace ou du harcèlement;
  • Encourager ou constituer un comportement illégal
  • Véhiculer un message à l’égard duquel une autre partie détient les droits, lorsque vous n’avez pas acquis ces droits;
  • Contenir des informations personnelles sur vous ou d’autres personnes qui pourraient mettre quelqu’un en danger;
  • Contenir des URL inappropriées;
  • Constituer du courrier indésirable ou de la publicité non autorisée;
  • Être soumis à plusieurs reprises comme commentaires sur le même article ou post;

En faisant une contribution, vous acceptez qu’en plus de ce règlement intérieur, vous soyez lié par les . Les conditions générales d’Africa Check peuvent être consultées sur le site Web.

*