Côte d’Ivoire : des promesses de Ouattara pour l’enseignement examinées

Alassane Ouattara a-t-il réalisé les engagements pris dans son discours du 31 décembre 2016? Africa Check évalue celles qui concernent l'éducation.

Dans son message à la nation, le 31 décembre 2016, le président ivoirien Alassane Ouattara, avait pris plusieurs engagements à réaliser au cours de l’année 2017

Nous vous proposons une série d’articles qui évaluent ces engagements. Dans cet article, nous passons à la loupe trois promesses pour le secteur de l’éducation.

AFFIRMATION VERDICT
« En 2017, nous prévoyons la construction de 4 695 salles dans le primaire et 67colleges et lycées» OBJECTIF NON ATTEINT

Au cours de la réunion de rentrée scolaire le 7 septembre 2017, à Abidjan,  Kandia Camara, ministre de l’Education nationale indiquait que  « 4 070 salles de classe ont été construites dans le préscolaire et le primaire, 20 collèges de proximité ont été créés ».  Elle dressait le bilan de l’année scolaire écoulée.  Le total fait 4 090 salles.

Selon des informations recueillies auprès des services de l’Education nationale, les statistiques disponibles sont celles qui concernent l’année scolaire 2016-2017, l’année académique étant différente de l’année civile.

Il faut donc attendre février ou mars 2018 pour entrer en possession des statistiques 2017.

Alassane Ouattra n’a pas précisé si ces promesses concernent l’année scolaire ou l’année civile.  Tout de même, Pacome Attaby, secrétaire général de la Coordination des enseignants du second degré de Côte d’Ivoire (CESCI), a  confirmé à Africa Check la création de collèges de proximité, même s’il n’en connait pas le nombre exact.

Mais en basant sur les chiffres fournis par la ministre de l’Education nationale, l’objectif annoncé n’a pas été atteint.

AFFIRMATION VERDICT
« L’Université de Man va accueillir ses premiers étudiants dès janvier 2017 avec les filières mines et énergies» VRAI

Au lieu de janvier 2017, c’est plutôt en février 2017 que l’année a démarré, si l’on s’en tient au bilan dressé par  le professeur Coulibaly Lacina, président de l’Université de Man, le 14 août 2017.

«Nous venons de terminer une année scolaire qui a démarré le 1er février 2017. Le 1er semestre a pris fin le 10 mai avec les examens qui se sont déroulés du 18 au 26 mai […]. Les enseignements ont pu tenir dans le temps à cause de la stratégie d’optimisation des cours par les enseignants des cours magistraux que nous avons invités dans notre institution », selon le professeur Coulibaly.

Le journaliste  You Diomandé, correspondant régional du journal Arc en Ciel  à Man, confirme que la rentrée a débuté avec les filières mines et énergies.

«J’ai couvert la rentrée. Les étudiants ont effectivement débuté avec la filière mines et énergies», indique You Diomandé, interrogé par Africa Check.

AFFIRMATION VERDICT
« L’Université virtuelle de Côte d’Ivoire dont l’ouverture est prévue en janvier 2017 va accueillir ses premiers étudiants» PEUT INDUIRE EN ERREUR

L’Université virtuelle a été ouverte avant même le discours du président ivoirien. Interrogé par Africa Check, Dr Antoine Mian, enseignant à l’Université Virtuelle de Côte d’Ivoire précise que l’institution  « a ouvert en novembre 2016 et a reçu 3500 étudiants ».

«L’année académique 2016-2017 est achevée et la nouvelle a débuté il y a six semaines», a-t-il précisé à Africa Check.

Edité par Assane Diagne

© Copyright Africa Check 2017. Vous pouvez reproduire cet article totalement ou partiellement dans le cadre d’un reportage et /ou d’une discussion sur l’information et l’actualité, à condition d’en attribuer le crédit à “Africa Check, une organisation non partisane qui encourage la précision dans le débat public et dans les médias. Twitter @AfricaCheck_FR et fr.africacheck.org”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Africa Check encourage une discussion franche, ouverte et inclusive sur les sujets abordés sur son site Web. Pour que la discussion réponde à ces objectifs, nous avons établi un règlement intérieur simple pour les contributions.

Les contributions doivent:

  • Etre en relation avec le sujet de l’artcle ou de la publication
  • Être écrit en francais

Les contributions ne peuvent pas:

  • Etre dans un langage ou contenir des informations diffamatoires, obscènes, abusives, relever de la menace ou du harcèlement;
  • Encourager ou constituer un comportement illégal
  • Véhiculer un message à l’égard duquel une autre partie détient les droits, lorsque vous n’avez pas acquis ces droits;
  • Contenir des informations personnelles sur vous ou d’autres personnes qui pourraient mettre quelqu’un en danger;
  • Contenir des URL inappropriées;
  • Constituer du courrier indésirable ou de la publicité non autorisée;
  • Être soumis à plusieurs reprises comme commentaires sur le même article ou post;

En faisant une contribution, vous acceptez qu’en plus de ce règlement intérieur, vous soyez lié par les . Les conditions générales d’Africa Check peuvent être consultées sur le site Web.

*