Croissance économique : non, le Sénégal n’est pas au 3e rang africain

Commentaires 6

Le secrétaire d’Etat chargé du suivi du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC) place le taux de croissance économique 2015 du Sénégal au 3e  rang africain et dans le top 10 du monde. S’est-il glorifié du vrai rang de la croissance du PIB du Sénégal en 2015 ?

Dans un entretien paru dans le journal Enquête, le 29 juillet 2016, Souleymane Jules Diop a déclaré qu’aujourd’hui, « nous sommes le 3ème pays africain en termes de croissance et parmi les dix premiers au monde. Notre économie se porte tellement bien que le FMI et la Banque mondiale ont décidé de relever le plateau d’endettement du Sénégal ».

« Nous avons aujourd’hui une des économies les plus performantes de l’Afrique en quatre ans seulement. Les gens parlent beaucoup mais on sait ce qui se passait ici. Ce qui est en train de se faire dans ce pays ne s’est jamais fait depuis l’indépendance (…) », a-t-il ajouté.

Ces propos ont attiré l’attention d’@_abdoulayems qui a saisi Africa Check pour signaler « des données à analyser » dans cette interview.

jules

Ce classement est-il conforme à la réalité ?

Quelles sont les preuves du secrétaire d’Etat ?

Africa Check est entré en contact avec le secrétaire d’Etat chargé du suivi du PUDC. Celui-ci n’a pas voulu répondre aux questions, ni orienter vers des sources. Il a plutôt voulu nous  donner une leçon de journalisme avant que la liaison téléphonique ne soit coupée. Il a été relancé à plusieurs reprises, mais son téléphone a finalement cessé de sonner. Souleymane Jules Diop n’a pas donné une suite à notre message écrit non plus.

Quel est le taux de croissance du Sénégal en 2015 ?

Dans son rapport sur la « Situation économique et financière en 2015 et perspectives en 2016», la  Direction de la prévision et des études économiques (DPEE) renseigne que « le taux de croissance du PIB réel est attendu à 6,6% en 2016 contre une estimation de 6,5% en 2015 ».

Ce chiffre est  confirmé et repris par le ministère de l’Economie, des Finances et du Plan. Dans son classement mondial des taux de croissance annuelle du PIB, la Banque mondiale attribue  6, 5% au Sénégal pour l’année 2015.

Qui est habilité à classer les taux de croissance ?

L’économiste Pierre Ndiaye de la  DPEE a confié à Africa Check que « le Sénégal ne peut pas faire son propre classement ». « Il faut une structure supranationale pour ça. Visitez le site du FMI, vous verrez le classement des taux de croissance de tous les pays du monde. Vous y trouverez le WEO (World Economy Outlook) 2015. Il y a aussi la Banque mondiale, l’OCDE et peut-être la BAD qui le fait », a-t-il indiqué.

Le Sénégal est-il troisième en Afrique ?

Dans un rapport intitulé « Perspectives de l’économie  mondiale » publié en avril 2016, le Fonds monétaire international (FMI) établit un classement des pays émergents et en développement de l’Afrique subsaharienne et du Nord, selon la « variation annuelle » du PIB en 2015.

Par ailleurs, le FMI a aussi établi un autre classement de la variation des PIB des pays de l’Afrique subsaharienne en 2015 à travers sa revue «Perspectives économiques régionales : Afrique subsaharienne» publiée en avril 2016. Là aussi, l’Ethiopie est en tête suivie de la Côte d’Ivoire, de la RD Congo, de la Tanzanie, du Rwanda. Le Sénégal se trouve à la 6e position.

Top 10 des pays africains en termes de croissance en 2015

 

Pays Taux de croissance en 2015
Ethiopie 10,2%
Côte d’Ivoire 8,6%
RD Congo 7,7%
Tanzanie 7%
Rwanda 6,9%
Djibouti 6,5%
Sénégal 6,5%
Mali 6,1%

Source : FMI

De son côté, dans la rubrique « Country Notes »  du rapport African Economy Outlook, la Banque  africaine de développement livre les taux de croissance économique des Etats obtenus en 2015.

Selon la BAD, les pays qui ont dépassé la barre des 6% sont les suivants : Ethiopie (10, 2%), RD Congo (7, 7%), Tanzanie (7%), Rwanda (6, 9%), Djibouti (6, 7%) et Sénégal avec 6% (projection).

Il n’y a pas de chiffre pour la Côte d’Ivoire mais une indication de la consolidation du taux de 2014 qui était de 7,9%.

Les « données des comptes nationaux de la Banque mondiale et fichiers de données des comptes nationaux de l’OCDE » renferment le classement mondial des pays en fonction de leurs taux de croissance enregistrés en 2015. La Banque mondiale relève que le Sénégal a obtenu le 19e meilleur taux de croissance économique mondial en 2015, en égalité avec le Turkménistan.

Top 21 des taux de croissance dans le monde en 2015

Pays Taux de croissance en 2015
Cisjordanie et Gaza 10,2%
Ethiopie 9,6%
Palaos 9,4%
Côte d’Ivoire 8,4%
Ouzbékistan 8%
Irlande 7,8%
Inde 7,6%
Mali 7,6%
Nyanmar 7%
Cambodge 7%
Laos 7%
République Dominicaine 7%
Tanzanie 7%
Chine 6,9%
RD Congo 6,9%
Rwanda 6,9%
Vietnam 6,7%
Bangladesh 6,6%
Sénégal 6,5%
Turkménistan 6,5%
Mozambique 6,3%

Source : Banque mondiale

Les rangs de Djibouti et de la RDC ne figurent pas dans ce tableau.

Quid du classement du FMI ?

A travers  le World Economic Outlook (WEO), posté en avril 2016,  le FMI a classé la variation du PIB de 2015. Voici les taux qui ont dépassé les  6%.

Pays avec un taux de croissance supérieur à 6% en 2015

Pays Taux de croissance en 2015
Ethiopie 10,2%
Papouasie Nouvelle-Guinée 9%
Ouzbékistan 8%
Irlande 7,8%
RD Congo 7,7%
Bhoutan 7,7%
Inde 7,3%
Myanmar 7%
Laos 7%
République Dominicaine 7%
Tanzanie 7%
Rwanda 6,9%
Chine 6,9%
Vietnam 6,7%
Saint-Kitts-et-Nevis 6,6%
Djibouti 6,5%
Turkménistan 6;5%
Sénégal 6,5%
Bangladesh 6,4%
Mozambique 6,3%
Mali 6,1%

Source : FMI

Conclusion : le Sénégal n’est ni le 3e africain ni 10e mondial en matière de croissance économique

Selon les informations rendues publiques par la Banque mondiale, le Fonds monétaire internationale (FMI) et la Banque africaine de développement (BAD), le Sénégal n’a pas réalisé le troisième meilleur taux de croissance économique en Afrique, en 2015. Il ne figure pas non plus dans le top 10  au niveau mondial.

En 2015, le FMI met le Sénégal à la 6e place avec Djibouti , derrière l’Ethiopie, la Côte d’Ivoire, la RD Congo, la Tanzanie et le Rwanda.

Au plan mondial, le Sénégal est 19e selon le classement du FMI et celui de la Banque mondiale.  En conséquence, la déclaration du secrétaire d’Etat chargé du suivi du PUDC est incorrecte.

Edité par Assane Diagne

A lire sur le même sujet : Non, le taux de croissance était supérieur à 1,7% en 2012

© Copyright Africa Check 2016. Vous pouvez reproduire cet article totalement ou partiellement dans le cadre d’un reportage et /ou d’une discussion sur l’information et l’actualité, à condition d’en attribuer le crédit à “Africa Check, une organisation non partisane qui encourage la précision dans le débat public et dans les médias. Twitter @AfricaCheck_FR et fr.africacheck.org”.

Commenter cet article

Commentaires 6
  1. Par libasse Hane

    Bravo à Africa Check pour cette nouvelle façon de voir les choses. Cela a au moins le mérite d’être clair

    0
    0
    votes
    Répondre
  2. Par Makhtar

    Bravos Africa Check ,nous vous remercions pour ses éclaircissements très idoines et surtout indubitables que vous nous apportez par rapport au croissance économique du Sénégal en 2015.

    0
    0
    votes
    Répondre
  3. Par Ulysse Mendy

    Pourquoi les politiciens s’acharnent-ils à dire que nous somme 3ièm en Afrique? Le 6ièm position c’est bien ! Plus de courage, plus d’ambitions et nous irons loin. Vive le Sénégal émergeant!!

    0
    0
    votes
    Répondre
  4. Par Ba

    Merci pour cette belle demonstration basée sur des sources de donnees fiable et justifier.Et dire que nos autorites ne doivent pas verser dans la manipulation de chiffres errones parceque pouvant remettre en cause leurs credibiliter.merci

    0
    0
    votes
    Répondre
  5. Par Alioune Diop

    C’est la théorie du « khoumbeul  » habituel des autorités sénégalaises et ce depuis le règne du PS !
    Dire la vérité leur pose problème alors que les institutions internationales checkent tout et donnent un feedback non-partisan !
    L’humilité est diffia trouver chez elles !

    0
    0
    votes
    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Africa Check encourage une discussion franche, ouverte et inclusive sur les sujets abordés sur son site Web. Pour que la discussion réponde à ces objectifs, nous avons établi un règlement intérieur simple pour les contributions.

Les contributions doivent:

  • Etre en relation avec le sujet de l’artcle ou de la publication
  • Être écrit en francais

Les contributions ne peuvent pas:

  • Etre dans un langage ou contenir des informations diffamatoires, obscènes, abusives, relever de la menace ou du harcèlement;
  • Encourager ou constituer un comportement illégal
  • Véhiculer un message à l’égard duquel une autre partie détient les droits, lorsque vous n’avez pas acquis ces droits;
  • Contenir des informations personnelles sur vous ou d’autres personnes qui pourraient mettre quelqu’un en danger;
  • Contenir des URL inappropriées;
  • Constituer du courrier indésirable ou de la publicité non autorisée;
  • Être soumis à plusieurs reprises comme commentaires sur le même article ou post;

En faisant une contribution, vous acceptez qu’en plus de ce règlement intérieur, vous soyez lié par les . Les conditions générales d’Africa Check peuvent être consultées sur le site Web.

*