La Guinée dispose-t-elle de la moitié des réserves mondiales de bauxite ?

Commentaires 5

Le président de la Guinée a récemment dit que son pays est "en train de devenir le premier producteur mondial" de bauxite dont il détient la moitié des réserves mondiales. Qu’en est-il réellement ?

«Nous sommes en train de devenir le premier producteur mondial de bauxite. Nous faisions à peine 20 millions de tonnes de bauxite. Nous avons la moitié des réserves mondiales de bauxite », a affirmé Alpha Condé, dans un entretien à la BBC, le 30 juin 2017.

Le chef de l’Etat guinéen répondait à une question relative à l’évolution économique de son pays à son arrivée au pouvoir et aujourd’hui. Mais ses propos sur la production et les réserves de bauxite de la Guinée sont-ils conformes à la réalité ?

Nos tentatives (appels téléphonqies, SMS, courriers électroniques) pour joindre le bureau de presse de la présidence guinéenne n’ont pas connu de suite. Nous actualiserons notre article dès qu’il réagira.

A combien s’élève la production guinéenne ?

Selon le rapport 2016 de la Banque mondiale sur les perspectives du marché des produits de base, la Guinée est le quatrième pays producteur mondial de bauxite.

Sa production a augmenté de plus de 50% en passant de 18,1 millions de tonnes en 2015 à 27,6 millions en 2016.

Le pays est passé de sixième producteur en 2015  à celui de quatrième, devant l’Inde.

 

Quelle place au plan mondial ?

Africa Check a contacté Beethika Biswas, responsable des médias à Aluminium Circle, un portail d’information sur l’industrie de l’aluminium dans le monde. Celle-ci a expliqué que pour la production, «actuellement l’Australie est le leader mondial, dans la mesure où l’essentiel des réserves de la Guinée ne sont pas encore exploitées».

« L’Australie a produit 80 millions de tonnes de bauxite en 2015 tandis que la Guinée fait actuellement 20 millions de tonnes par an», selon Beethika Biswas.

Mais la Guinée détient les plus importantes réserves de bauxite du monde avec 7,4 milliards de tonnes. Les réserves mondiales font 28 milliards de tonnes. Elle est suivie par l’Australie avec 6,2 milliards de tonnes.

«La Guinée a une stratégie d’augmentation de sa production de bauxite pour les prochaines années en raison de l’augmentation croissance de la demande en provenance de la Chine et l’offre irrégulière de la Malaisie et de l’Indonésie. Donc, la déclaration de Monsieur le Président pourra être pertinente dans quelques années si les programmes sont correctement exécutés», a ajouté Beethika Biswas.

« Des réserves de classe mondiale »

La Banque mondiale avance la même estimation, dans son rapport 2016 sur les matières premières. « Cinquième producteur mondial de bauxite en 2014, la Guinée dispose de réserves de classe mondiale, tant en qualité qu’en quantité.

Elle souligne qu’avec la récente entrée en production de nouveaux acteurs industriels en Guinée et l’augmentation des capacités de production, elle a la capacité d’atteindre « une production annuelle de 40 à 60 millions de tonnes à partir de 2018, avec un objectif à terme de 100 millions de tonnes par an».

«La Guinée détient plus d’un quart des réserves mondiales de bauxite et a de grandes quantités de réserves de minerai de fer de haute qualité», indique le site web du ministère guinéen des Mines et de la Géologie, reprenant un rapport de KPMG Institute.

Ce rapport souligne qu’avec des projets clés en phase de développement et bientôt en production, la Guinée est en voie de devenir une des premières plateformes mondiales pour la bauxite et bientôt l’alumine.

En 2014, l’Atlas Mondial a produit le classement du top 5 mondial dominé par l’Australie avec 81 millions de tonnes, suivie de la Chine avec 47 millions. Viennent ensuite le Brésil avec 32 millions de tonnes, la Guinée (19,3 millions) et l’Inde (19 millions).

Qu’en est-il des réserves mondiales ?

En janvier 2016, les réserves mondiales de bauxite étaient estimées à 27,5 milliards de tonnes.

Les données collectées par Aluminium Circle et fournies par les gouvernements indiquent qu’à la date de janvier 2016, les réserves mondiales s‘élevaient à 27,5 milliards de tonnes de bauxite. Elles sont réparties comme suit : 32% en Afrique, 23% en Océanie, 21% en Amérique Latine et Caraïbes, 18% en Asie et 6% pour les autres.

Ces réserves sont concentrées principalement dans cinq pays. Dans l’ordre, il s’agit de la Guinée (7,4 milliards de tonnes), de l’Australie (6,2 milliards), du Brésil (5,4 milliards),  de la Chine (830.000 tonnes) et de l’Inde (3,4).

La Guinée dispose de 26,9% des réserves mondiales de bauxite, soit un peu plus du quart.

 

Conclusion : la Guinée a augmenté sa production de bauxite mais ne détient pas la moitié des réserves mondiales

Le président de la Guinée Alpha Condé a déclaré que son pays est en train de devenir le premier producteur mondial de bauxite et détient la moitié des réserves mondiales de ce minerai.

La Guinée est actuellement au quatrième rang mondial en termes de production, avec 27,6 millions de tonnes en 2016. Elle est devancée par l’Australie, la Chine et le Brésil, même si sa production a augmenté de plus de 50% entre 2015 et 2016.

Selon Beetha Biswas d’Aluminium Circle, la stratégie en cours d’exécution pourrait permettre à la Guinée de se hisser au premier rang mondial, dans les prochaines années, «en raison de la l’augmentation croissance de la demande en provenance de la Chine et l’offre irrégulière de la Malaisie et de l’Indonésie ».

Avec 7,4 milliards sur les 27,5 milliards de tonnes, la Guinée est créditée d’un peu plus quart des réserves mondiales. L’affirmation du président Alpha Condé est donc à moitié vraie.

© Copyright Africa Check 2017. Vous pouvez reproduire cet article totalement ou partiellement dans le cadre d’un reportage et /ou d’une discussion sur l’information et l’actualité, à condition d’en attribuer le crédit à “Africa Check, une organisation non partisane qui encourage la précision dans le débat public et dans les médias. Twitter @AfricaCheck_FR et fr.africacheck.org”.

Commenter cet article

Commentaires 5
  1. Par YOUSSOUF CONDE

    Nous souhaitons que cette augmentation profite à la population guinéenne,surtout la jeunesse qui souffre d’avoir un premier emploi

    0
    0
    votes
    Répondre
  2. Par Soumah Mohamed lamine

    Mais je veux connaître la part de la ma guinée dans le projet d’exploitation de bauxite avec les entreprises chinois et est ce que vous me donné l’importance de tous ces chiffres là pour la guinée parce que moi particulièrement je ne vois absolument rien.

    0
    0
    votes
    Répondre
  3. Par Fantamady Kebe

    Nous souhaitons que cette augmentation profite à la population guinéenne,surtout la jeunesse qui souffre d’avoir un premier emploi.Vraiment quand je regarde ce beau pays Guinée Conakry avec toute ses ressources de potentiels naturels mais on s’ouffre c’est grave vraiment seulement la mise en place d’une bonne politique économique pourra faire bouger ce beau pays Guinée Conakry.Des cadres médiocres produisent tjrs des résultats médiocres.Bonne chance à la Guinée et les jeunes guineens.Personne ne viendra jamais faire bouger le pays sinon que des guinéens alors svp faisons la prise de conscience c’est pas dans la bouche mais plutôt dans le comportement.Aiyons pitié de ce pauvre peuple Guinéen.Merci

    0
    0
    votes
    Répondre
  4. Par camara mohamed lamine kamsarka

    merci pour ces précisions. Mais permettez moi de souligner que l’environnement dans ces régions d’exploitations minières est complétement pollué ; et les populations de boké(boké-kamsar-kolaboui-sangaredi) ne bénéficient pas les retombées de cette exploitation. les populations riveraines(le long du rio nunez ne gagnent plus leur vie)

    Quelle exploitation minière ?

    sincèrement.

    0
    0
    votes
    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Africa Check encourage une discussion franche, ouverte et inclusive sur les sujets abordés sur son site Web. Pour que la discussion réponde à ces objectifs, nous avons établi un règlement intérieur simple pour les contributions.

Les contributions doivent:

  • Etre en relation avec le sujet de l’artcle ou de la publication
  • Être écrit en francais

Les contributions ne peuvent pas:

  • Etre dans un langage ou contenir des informations diffamatoires, obscènes, abusives, relever de la menace ou du harcèlement;
  • Encourager ou constituer un comportement illégal
  • Véhiculer un message à l’égard duquel une autre partie détient les droits, lorsque vous n’avez pas acquis ces droits;
  • Contenir des informations personnelles sur vous ou d’autres personnes qui pourraient mettre quelqu’un en danger;
  • Contenir des URL inappropriées;
  • Constituer du courrier indésirable ou de la publicité non autorisée;
  • Être soumis à plusieurs reprises comme commentaires sur le même article ou post;

En faisant une contribution, vous acceptez qu’en plus de ce règlement intérieur, vous soyez lié par les . Les conditions générales d’Africa Check peuvent être consultées sur le site Web.

*