Italie : 10% des migrants arrivant par la mer sont-ils Ivoiriens ?

Le chef de l’Etat ivoirien a déclaré que seulement 10% des migrants arrivés en Italie par la mer sont d’origine ivoirienne. Africa Check a vérifié cette affirmation.

Alassane Ouattara a en effet affirmé, lors d’une conférence de pressele 14 juin 2017 à Bruxelles, que les Ivoiriens représentent 10% des migrants qui arrivent en Italie par la mer Méditerranée.

«Beaucoup de personnes qui arrivent en Italie et qui disent qu’elles sont de nationalité ivoirienne ne le sont pas. Nous avons engagé avec l’Italie un travail de clarification à cet égard et les derniers sondages ont montré qu’on a seulement 10% de ces personnes qui sont ivoiriennes », a décalé le chef de l’Etat ivoirien.

Les migrants ivoiriens représentent-ils 10% des clandestins en Italie ?

Quelles sont les données disponibles sur les migrants ivoiriens en Europe ?

Contactée par mail, la direction de la communication de la présidence ivoirienne n’a pas répondu.

Selon un rapport publié par l’Organisation internationale pour les migrations, 387 739 migrants (dont 363 401 par la mer) sont arrivés en Europe entre le 1er janvier et le 31 décembre 2016.

Si certains se dirigent vers la Bulgarie (15 962), l’Espagne (13 246), la Chypre (189), les deux principales destinations qui enregistrent le grand nombre de migrants restent la Grèce (176 906) et l’Italie (181 436).  

Une autre publication de l’OIM renseigne que 12 381 migrants et réfugiés sont entrés en Europe par la mer du 1er janvier au 15 février 2017. Sur cette période, la Côte d’Ivoire arrive en tête des pays pourvoyeurs de migrants avec l’Italie comme principale destination.

Avec 839 arrivées recensées, la Côte d’Ivoire est le principal pays d’origine, suivie de la Guinée (796), du Nigéria (483), du Sénégal (431), de la Gambie (359) et du Mali (282). Le Maroc (257), le Bangladesh (224), l’Irak (131) et le Cameroun (117) sont entrés dans le classement», écrit l’OIM.

Selon les statistiques publiées par l’OIM, le nombre total des arrivées en Europe à la fin du mois mars 2017 était de 30 465, dont plus de 29 000  par la mer en Grèce, en Italie et en Espagne.

Hausse 29% du nombre de clandestins en Italie

L’Italie connait une hausse de 29% des arrivées, passant de 18 777 migrants au 31 mars 2016 à 24 292 sur cette période l’année suivante.

«Concernant les arrivées cumulées, les migrants de l’Afrique de l’Ouest représentent la majorité des arrivées à la fin de mars 2017. La répartition par nationalité varie selon le pays d’acceuil. En Italie, Ils sont Guinéens (13%) et Nigérians (13%), suivis par les migrants du Bangladesh (12%) et de la Côte d’Ivoire (10%)», renseigne l’OIM.

https://datawrapper.dwcdn.net/SvXyl/2/

Mais ces informations sont remises en cause par le gouvernement ivoirien qui conteste le chiffre de « 13 000 [c’est précisément 12 396 migrants annoncés par l’OIM, NDLR] immigrés ivoiriens sur les côtes italiennes au cours de la période du 1er janvier au décembre 2016 ».

Dans le communiqué du conseil des ministres du 13 avril 2017, les autorités déclarent avoir dépêché une mission en Italie, afin de faire un état des lieux.

« Tous ceux qui se disent Ivoiriens ne le sont pas »

Alassane Ouattara en train s’adresser à ses compatriotes, le 7 août 2017, à l’occasion du 57e anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire. Photo Présidence de Côte d’Ivoire.

Cette mission a conclu que «seuls environ 2.000 immigrés ont formellement été identifiés comme étant réellement des Ivoiriens, sur les 13 000 présumés ivoiriens. Les autres migrants présumés ivoiriens sont en réalité des nationaux d’autres Etats de la sous-région ou des personnes non originaires de l’Afrique de l’Ouest qui, pour certaines, ont seulement résidé en Côte d’Ivoire», explique le gouvernement ivoirien.

Sollicitée par Africa Check, la direction générale des Ivoiriens de l’extérieur, structure officielle en charge de la question de la migration, n’a pas réagi.

Mais lors d’une conférence publique, le 19 août 2017 à Abidjan, le directeur général des Ivoiriens de l’extérieur, Issiaka Konaté, a aussi émis des réserves sur ces chiffres.

«Sans rejeter ces statistiques, il faut les prendre avec beaucoup de prudence. Aujourd’hui, ils disent que la Côte d’Ivoire est à la 3ème position des pays pourvoyeurs de migrants. Des fois, ça évolue vers la 4ème position », a dit M. Konaté.

Issiaka Konaté a soutenu que la méthode de comptabilisation des migrants en fonction de leur provenance peut induire des erreurs concernant leur nationalité. Selon lui, « tous les clandestins qui se disent Ivoiriens ne le sont pas ».

4e pays pourvoyeurs de migrants

Contacté par Africa Check, pour plus d’informations sur ces statistiques publiées sur la question de la migration irrégulière, le bureau de l’OIM à Abidjan n’a pas répondu.

Mais selon l’OIM, «au 11 juin 2017, 73 189 migrants et réfugiés sont arrivés en Europe par la mer. Près de 85% [61 903] sont » venus d’Afrique.

En Italie, les arrivées de Nigérians (9 286 hommes, femmes et enfants) représentaient la première nationalité. Ils sont suivis des Bangladeshis (7 106). Les huit pays suivants étaient : Guinée (5 960), Côte d’Ivoire (5 657), Gambie (4 011), Sénégal (3 935), Maroc (3 327), Mali (3 150), Erythrée (2 344) et Soudan (2 327), écrit l’agence onusienne.

Ce chiffre de 5 657 migrants provenant de la Côte d’Ivoire représente 9,3% des 60 222 enregistrés, fin mai 2017 par le ministère italien de l’Intérieur.

Les statistiques du ministère italien de l’Intérieur sur la répartition des migrants par nationalité montrent que 8 171 personnes en provenance de la Côte d’Ivoire (soit 8,3% des 97 958 migrants enregistrés) sont arrivées en Italie à la date du 22 août 2017. Les Ivoiriens se retrouvent ainsi à la 4ème place des pays pourvoyeurs de migrants.

https://datawrapper.dwcdn.net/bmf4e/3/

Conclusion : l’affirmation est globalement correcte

Le nombre de migrants arrivés en Italie par la mer en provenance de la Côte d’Ivoire est de 8 171 à la date du 22 août 2017. Ce qui représente 8,3% du total des 97 958 migrants enregistrés dans ce pays.

Et selon les statistiques publiées le 13 juin 2017 par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), à la veille de la déclaration du président ivoirien faite le 14 juin 2017 à Bruxelles, 5 657 migrants provenant de la Côte d’Ivoire (soit 9,3% des 60 222) ont été enregistrés fin mai 2017 par le ministère italien de l’Intérieur.

En conclusion, la déclaration du président ivoirien Alassane Ouattara selon laquelle seulement 10% des migrants enregistrés en Italie sont de nationalité ivoirienne est globalement exacte.

Edité par Assane Diagne

 

© Copyright Africa Check 2017. Vous pouvez reproduire cet article totalement ou partiellement dans le cadre d’un reportage et /ou d’une discussion sur l’information et l’actualité, à condition d’en attribuer le crédit à “Africa Check, une organisation non partisane qui encourage la précision dans le débat public et dans les médias. Twitter @AfricaCheck_FR et fr.africacheck.org”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Africa Check encourage une discussion franche, ouverte et inclusive sur les sujets abordés sur son site Web. Pour que la discussion réponde à ces objectifs, nous avons établi un règlement intérieur simple pour les contributions.

Les contributions doivent:

  • Etre en relation avec le sujet de l’artcle ou de la publication
  • Être écrit en francais

Les contributions ne peuvent pas:

  • Etre dans un langage ou contenir des informations diffamatoires, obscènes, abusives, relever de la menace ou du harcèlement;
  • Encourager ou constituer un comportement illégal
  • Véhiculer un message à l’égard duquel une autre partie détient les droits, lorsque vous n’avez pas acquis ces droits;
  • Contenir des informations personnelles sur vous ou d’autres personnes qui pourraient mettre quelqu’un en danger;
  • Contenir des URL inappropriées;
  • Constituer du courrier indésirable ou de la publicité non autorisée;
  • Être soumis à plusieurs reprises comme commentaires sur le même article ou post;

En faisant une contribution, vous acceptez qu’en plus de ce règlement intérieur, vous soyez lié par les . Les conditions générales d’Africa Check peuvent être consultées sur le site Web.

*