La découverte du pétrole au Sénégal remonte-t-elle à 2000 ?

Commentaires 1

Le leader des Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (PASTEF, un parti de l’opposition), Ousmane Sonko, a déclaré que la découverte du pétrole au Sénégal remonte à l’année 2000 quand l’actuel chef de l’Etat était directeur de la banque de données de Pétrosen. Africa Check a vérifié ses propos.

Invité de l’émission « Opinion » sur Walf TV, le dimanche 14 août 2016, l’inspecteur des Impôts Ousmane Sonko a affirmé que « le pétrole a été découvert par FAR depuis 2000 au Sénégal, Macky Sall était directeur de la banque des données à Petrosen et quand les premières conclusions ont été rendues, il était directeur général de Petrosen ».

Petrosen est l’instrument d’application de la politique pétrolière de l’Etat du Sénégal, notamment dans les domaines de la recherche et de  l’exploitation de ressources d’hydrocarbures.

 Cette déclaration a été faite dans un contexte de polémique sur la transparence des contrats pétroliers signés par l’Etat du Sénégal avec des compagnies étrangères.

Le pétrole a-t-il été réellement découvert au Sénégal en 2000 ?

Quelles sont les preuves d’Ousmane Sonko ?

Ousmane Sonko, l'un des opposants les plus farouches au régime du Président Sall. Photo de sa page Facebook.
Ousmane Sonko, l’un des opposants les plus farouches au régime du Président Sall. Photo de sa page Facebook.

Contacté par Africa Check, Ousmane Sonko souligne qu’il s’était peut-être trompé d’année et qu’il pense que c’est plutôt en 2001 que le pétrole a été découvert au Sénégal par FAR. Quand il lui a été demandé s’il pouvait faire référence à un document particulier ou autre source précise qui pouvait en attester, il a dit avoir lu des coupures de la presse américaine, avant d’ajouter qu’il travaillait aussi avec un journaliste sénégalais établi aux Etats-Unis et qui avait « une bonne connaissance du secteur pétrolier ».

Dans une vidéo postée en décembre 2014 sur Youtube, on voit justement le journaliste en question, Baba Aïdara, faire un exposé sur le pétrole au Sénégal.

M. Sonko a par ailleurs promis de nous faire parvenir par email les coupures de presse en question, mais nous ne les avons pas encore reçues.

A défaut d’avoir reçu les éléments promis par Ousmane Sonko, Africa Check a contacté la compagnie FAR Ltd pour en savoir plus sur ses activités au Sénégal.

FAR, dix ans de présence au Sénégal

FAR Limited est une compagnie australienne d’exploration de pétrole et de gaz créée en 1984 sous le nom de First Australian Resources NL. C’est en 2010 que la compagnie change de nom pour s’appeler tout simplement FAR Ltd.

En Afrique, FAR  est présent au Sénégal, en Guinée Bissau et au Kenya, mentionne le site Internet de la compagnie.

Contacté par Africa Check, Ian Howarth, directeur général de Colllins Street Media, l’agence en charge de la communication de FAR, a indiqué que la compagnie australienne a fêté en mai dernier ses dix ans de présence au Sénégal.

Dans une note aux investisseurs, publiée en mai 2010, dans le but de chercher de potentiels partenaires pour explorer les blocs Sangomar, Rufisque et Sangomar Deep , FAR  explique être entré au Sénégal à travers l’acquisition, en janvier 2006, de 30 % de la licence sur ces blocs détenue par Hunt Oil, depuis juillet 2004.

Hunt Oil ayant décidé de se retirer du Sénégal en 2009, FAR a repris ses parts pour se retrouver avec 90 %. On peut également voir dans le Journal officiel l’arrêté ministériel du 9 mars 2006 portant approbation de la cession partielle des droits, obligations et intérêts, résultant du contrat de recherche et de partage de production d’hydrocarbures relatif aux blocs de Rufisque Offshore, Sangomar Offshore et Sangomar Offshore Profond à la société FAR.

Cartographie des sites d'exploration de FAR. Photo FAR
Cartographie des sites d’exploration de FAR. Photo FAR

La situation lorsque Macky Sall était à Petrosen ?

Dans son rapport portant sur l’année 2001 – correspondant donc à la période dont parle Ousmane Sonko et à celle où Macky Sall était encore à Petrosen comme directeur de la banque des données pétrolières puis directeur général – le United States Geological Survey indique que quatre compagnies étaient en activité dans le secteur de l’exploration pétrolière au Sénégal. Il s’agit de Roc Oil LtdShell ExplorationVanco Energy et Woodside Petroleum.

Dans son rapport annuel 2001, le Roc Oil Centre ne parle pas de découverte de pétrole au Sénégal mais d’exploration. De même, aucune des trois autres compagnies n’a annoncé avoir découvert du pétrole dans la même période.

Contacté par Africa Check, le pétrochimiste et spécialiste des produits pétroliers, Abdoulaye Guèye, a déclaré n’avoir pas connaissance de compagnie qui aurait découvert du pétrole au Sénégal dans la période 2000-2001.  « La seule découverte confirmée de pétrole au Sénégal, avant les annonces de 2014, a été faite aux larges de la Casamance dans les années 80 ou même avant», a précisé M. Guèye. Mais ce pétrole n’est toujours pas exploité, a-t-il indiqué.

Conclusion : FAR n’a découvert du pétrole au Sénégal ni en 2000 ni en 2001

L’objet de cet article n’est de défendre Macky Sall ou son gouvernement mais juste de s’assurer de l’exactitude d’un fait énoncé par M. Sonko. Ainsi, selon les informations fournies par la compagnie FAR elle-même, l’entreprise australienne a démarré ses activités de prospection pétrolière au Sénégal en 2006. Elle ne peut donc pas avoir découvert du pétrole au Sénégal en 2000 ni en 2001.

Par ailleurs, les informations disponibles ne permettent pas de dire que du pétrole a été découvert au Sénégal dans la même période.

Par conséquent, la déclaration d’Ousmane Sonko selon laquelle « le pétrole a été découvert par FAR depuis 2000 au Sénégal, Macky Sall était « directeur de la banque des données à Petrosen et quand les premières conclusions ont été rendues il était directeur général de Petrosen » est erronée.

Edité par Assane Diagne

© Copyright Africa Check 2016. Vous pouvez reproduire cet article totalement ou partiellement dans le cadre d’un reportage et /ou d’une discussion sur l’information et l’actualité, à condition d’en attribuer le crédit à “Africa Check, une organisation non partisane qui encourage la précision dans le débat public et dans les médias. Twitter @AfricaCheck_FR et fr.africacheck.org”.

Commenter cet article

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Africa Check encourage une discussion franche, ouverte et inclusive sur les sujets abordés sur son site Web. Pour que la discussion réponde à ces objectifs, nous avons établi un règlement intérieur simple pour les contributions.

Les contributions doivent:

  • Etre en relation avec le sujet de l’artcle ou de la publication
  • Être écrit en francais

Les contributions ne peuvent pas:

  • Etre dans un langage ou contenir des informations diffamatoires, obscènes, abusives, relever de la menace ou du harcèlement;
  • Encourager ou constituer un comportement illégal
  • Véhiculer un message à l’égard duquel une autre partie détient les droits, lorsque vous n’avez pas acquis ces droits;
  • Contenir des informations personnelles sur vous ou d’autres personnes qui pourraient mettre quelqu’un en danger;
  • Contenir des URL inappropriées;
  • Constituer du courrier indésirable ou de la publicité non autorisée;
  • Être soumis à plusieurs reprises comme commentaires sur le même article ou post;

En faisant une contribution, vous acceptez qu’en plus de ce règlement intérieur, vous soyez lié par les . Les conditions générales d’Africa Check peuvent être consultées sur le site Web.

*