Nos articles par flux RSS

L’Afrique compte-t-elle 20% des centenaires du monde ? Pas de preuve

Comments 1

L’Afrique compte 20% de la population mondiale âgée de plus de 100 ans ou plus selon le vice-président de la Côte d’Ivoire. Est-ce le cas ?

Par Birame Faye

Présidant la 27ème édition de la journée internationale des personnes âgées relayée par Abidjan.net, le 9 novembre 2017, le vice-président de la Côte d’Ivoire, Daniel Kablan Duncan, a déclaré que « grâce au progrès de la médecine, l’espérance de vie est en constance augmentation partout dans le monde ».

«Le vieillissement devient donc un problème qui s’impose à toutes les nations du globe. En Afrique, le nombre de personnes âgées de 100 ans et plus est estimée à 20% de la population mondiale […]», a-t-il ajouté.

Les centenaires africains représentent-ils 20% de la population mondiale de centenaires ? Africa Check a cherché les preuves de cette affirmation.

D’où tient-il son affirmation ?

Africa Check a contacté la Direction de la communication de la présidence de la République de la Côte d’Ivoire.

Celle-ci nous a livré le contact de Yapi Assa Appolinaire, le chef du service communication du vice-président ivoirien.

Après avoir accusé réception notre courriel, celui-ci a dit avoir parcouru notre demande d’information.  « Je voudrais cependant une précision pour la traiter au mieux : s’agit-il de savoir la source de l’information donnée par le vice-président de la République dans son discours de Grand-Bassam, à l’occasion de la Journée des personnes âgées ? », a-t-il demandé, à son tour.

Africa Check lui a répondu par l’affirmative. Depuis le 23 novembre 2017,  le chef de service communication n’a pas réagi, malgré plusieurs relances. Nous actualiserons notre article dès qu’il le fera.

Que révèle l’étude sur les personnes âgées ?

En 2015, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a produit un «Rapport mondial sur le vieillissement et la santé». Ce document révèle les tendances du vieillissement de la population mondiale avec l’effet de l’augmentation de l’espérance de vie en Afrique de 9,4 ans en moyenne. Toutefois, la tranche d’âge concernée par l’étude est 60 ans et plus.

Le rapport montre que la proportion de la population âgée de 60 ans ou plus est de 9% en Afrique.

Africa Check a obtenu des services de communication de l’OMS le dernier classement des pays d’Afrique subsaharienne. Celui-ci renseigne que la proportion des sexagénaires ou plus en Afrique ne dépasse pas 4, 8% en Côte d’Ivoire par exemple. En Afrique de l’Ouest, ce taux est estimé à près de 5%.

De même, en France, l’Institut national de la démographie (INED) a publié en août 2012, un rapport sur le vieillissement de la population africaine intitulé « L’Afrique, un continent jeune face au défi du vieillissement ».

Il mentionne que le nombre absolu de personnes âgées devraitpasser de 56 à 215 millions entre 2010 et 2050, soit presque le même nombre qu’en Europe (241 millions). Le continent compterait ainsi, en 2050, 22,5 millions de personnes de 80 ans et plus, soit cinq fois plus qu’aujourd’hui.

Existe-il une étude sur les centenaires en Afrique ?

Dans une étude réalisée en 2004 et publiée dans le Journal of Gerontology de l’université d’Oxford, le chercheur Leslie Stephen Coles évaluait à « 3,5 millions le nombre de personnes de 100 ans et plus dans le monde d’ici à 2050 ».

Selon ce document dont le journal Le Monde avait fait échos à l’époque, les Etats-Unis et le Japon devraient compter le plus grand nombre de centenaires d’ici 2050, avec plus de 50 000 personnes chacun. Ce rang sera contesté d’ici 2100 par des pays comme la Chine et le Brésil.

L’étude indique que parmi les 50 centenaires recensés en 2004, il y a 22 femmes américaines et 11 Japonaises. Cependant, cette étude n’a pas été élargie à l’Afrique, constate Africa Check.

Contactés par Africa Check, le Bureau régional de l’OMS basé à Brazzaville a répondu qu’il n’a pas connaissance d’une étude sur cette catégorie d’âge en Afrique.

En outre, saisi par courriel, Tarik Jašarević,  le chargé des relations médias au siège de l’OMS à Genève, a précisé à Africa Check  que l’organisation n’a pas encore mené une étude spécifique aux centenaires en Afrique ou dans le monde.

Conclusion : l’affirmation n’est pas prouvée

Le vice-président de la Côte d’Ivoire, Daniel Kablan Duncan a dit que les Africains représentent 20% de la population mondiale de centenaires.

Selon  l’OMS, il n’existe pas encore une étude exclusive sur les centenaires en Afrique et dans le monde. La dernière étude sur le vieillissement et la santé date de 2015 et elle concerne les 60 ans ou  plus.

La seule étude sur les centenaires dans le monde a été publiée en 2004 par le journal de Gérontologie » de l’université d’Oxford. L’Afrique n’était pas concernée.

L’affirmation du vice-président de la Côte d’Ivoire n’a pas de fondement.

Edité par Assane Diagne

 

 

 

 

© Copyright Africa Check 2017. Vous pouvez reproduire cet article totalement ou partiellement dans le cadre d’un reportage et /ou d’une discussion sur l’information et l’actualité, à condition d’en attribuer le crédit à “Africa Check, une organisation non partisane qui encourage la précision dans le débat public et dans les médias. Twitter @AfricaCheck_FR et fr.africacheck.org".

Comment on this report

Comments 1
  1. By Boly

    C’est cela le journalisme. Merci.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Africa Check encourage une discussion franche, ouverte et inclusive sur les sujets évoqués sur son site. Pour nous assurer que la discussion est en conformité avec des objectifs, nous avons mis en place un réglements pour ces contributions

Les contributions doivent:

  • Etre en rapport
  • Etre rédigées en français

Les contributions ne peuvent pas:

  • Etre diffamatoires, obcènes, abusives, menacer veis et faites dans un langage menaçant
  • Encourager ou constituer une conduite illégale
  • Véhiculer des informations personnelles sur vous sur les autres, susceptibles de mettre quelqu'un en danger
  • Contenir un URL inadapté
  • Constituer un courrier indésirable ou non autorisé
  • Etre soumise plusieurs fois sur le même sujet et le même article

En faisant une contribution, you acceptez que, en plus de Règlement intérieur, vous êtes lié à l'ensembel des termes et conditions d'Africa Check accessible sur le site web.

*