Nos articles par flux RSS

L’Afrique importe-t-elle 24 millions de tonnes de riz par an ?

Chaque année, l’Afrique importe 24 millions de tonnes de riz pour se nourrir, selon Harold Roy-Macauley, directeur général d’Africa Rice, une organisation intergouvernementale basée en Côte d’Ivoire. Est-ce correct ?

Par Birame Faye

À la suite de la publication de ce fact-check, le site Jeune Afrique a rectifié son article. Dans sa correction "Non, l’Afrique ne dépense pas 7 milliards de dollars par an pour ses importations de riz ! "  , le média a également notifié que le continent importe du riz en quantité, "mais pas les 24 millions de tonnes annoncées par erreur fin mai".

« Malgré une hausse de la production rizicole, l’Afrique importe chaque année près de 24 millions de tonnes (…) d’un coût de 7 milliards de dollars », a dit Harold Roy-Macauley, devant un panel d’experts le 30 mai 2018.

Ces propos ont été repris par plusieurs médias sénégalais et internationaux comme Jeune Afrique, Le Monde et Afrik Mag.

Mais l’Afrique importe-t-elle autant de tonnes de riz chaque année ?

 D’où tire-t-on ce volume de riz importé ?

Africa Check a contacté la direction d’Africa Rice à Abidjan. La chargée des relations médias, Savitri Mohaptra, a précisé « qu’Africa Rice suit les statistiques produites par le ministère de l’Agriculture de Etats-Unis et l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) ».

Mme Mohaptra a également partagé avec Africa Check une étude intitulée « Realizing Africa’s rice promise ». Le centre de recherche y souligne que la production de riz en Afrique était estimée à « 24,8 millions de tonnes » en 2010.

« Notre directeur général, Harold Roy-Macauley, m’a expliqué qu’il avait utilisé des chiffres de la consommation du riz, en Afrique sub-saharienne, que la presse a cités incorrectement en les confondant avec le volume des importations de riz. En ce qui concerne, la valeur d’importation du riz, le livre (l’étude) d’Africa Rice cite plus de 5 milliards de dollars US en 2009 », a-t-elle expliqué.

Combien de tonnes de riz ont été importées ?

La FAO collecte et publie les seules statistiques sur les productions et les importations alimentaires à travers une publication biannuelle appelée Food Outlook.

La FAO y fait état du volume des importations alimentaires africaines dont le riz.

 

Combien coûte le riz importé en Afrique ?

Le rapport de mise à jour des prix du riz de la FAO est un bulletin mensuel qui revient sur les cours du riz dans les principaux pays exportateurs. Le riz thaïlandais a le prix le plus bas et est très exporté vers l’Afrique.

« Dans le cadre de notre surveillance du marché du riz et de nos publications, nous suivons le commerce du riz en termes de volume, c’est-à-dire en termes de poids (en tonnes) et non en termes de valeur », a précisé à Africa Check Mustafa Shirley, économiste à la Division des Marchés et du Commerce (Trade and Markets) de la FAO. Cette division est chargée de suivre l’évolution de la situation des marchés alimentaires dans le monde.

Conclusion : l’information est erronée

Le directeur général d’Africa Rice, dans des propos que lui a attribués la presse, a dit que l’Afrique importe chaque année 24 millions de tonnes de riz. Contacté par Africa Check, il a nié avoir tenu ces propos.

Selon les statistiques disponibles produites par la FAO, le volume des importations de riz n’a pas atteint 16 millions de tonnes par an depuis 2013.

Les statistiques n’édifient cependant pas sur la facture des importations de riz. Ainsi, les 7 milliards de dollars annoncés par certains médias comme étant le coût des importations de riz n’engagent ni la FAO, ni Africa Rice.

En conséquence, l’information est erronée.

Edité par Assane Diagne

© Copyright Africa Check 2018. Vous pouvez reproduire cet article totalement ou partiellement dans le cadre d’un reportage et /ou d’une discussion sur l’information et l’actualité, à condition d’en attribuer le crédit à “Africa Check, une organisation non partisane qui encourage la précision dans le débat public et dans les médias. Twitter @AfricaCheck_FR et fr.africacheck.org".

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Africa Check encourage une discussion franche, ouverte et inclusive sur les sujets évoqués sur son site. Pour nous assurer que la discussion est en conformité avec des objectifs, nous avons mis en place un réglements pour ces contributions

Les contributions doivent:

  • Etre en rapport
  • Etre rédigées en français

Les contributions ne peuvent pas:

  • Etre diffamatoires, obcènes, abusives, menacer veis et faites dans un langage menaçant
  • Encourager ou constituer une conduite illégale
  • Véhiculer des informations personnelles sur vous sur les autres, susceptibles de mettre quelqu'un en danger
  • Contenir un URL inadapté
  • Constituer un courrier indésirable ou non autorisé
  • Etre soumise plusieurs fois sur le même sujet et le même article

En faisant une contribution, you acceptez que, en plus de Règlement intérieur, vous êtes lié à l'ensembel des termes et conditions d'Africa Check accessible sur le site web.

*