Un législateur nigérian gagne-t-il plus que Donald Trump?

Les législateurs nigérians vivent-ils luxueusement alors que la majorité de leurs citoyens serrent la ceinture? Nous avons fait le calcul.

Le dirigeant d’un groupe pro-réforme nigérian a fustigé le salaire « monumental » des législateurs du pays, le qualifiant d’ «étrange, impensable et très décourageant».

Areoye Oyebola, un ancien rédacteur en chef de journal, qui préside le Mouvement pour la transformation totale du Nigéria, a réclamé une réduction de salaire de 90%.

Dans un contexte de pauvreté écrasante, un sénateur nigérian gagne « 1,7 million de dollars par an », a déclaré M. Oyebola, « nettement plus que le revenu annuel de 400 000 dollars du président américain ».

« Même un membre de la Chambre des représentants gagne  plus que le président américain. Quelle situation tragique et pathétique ! », s’est-il indigné.

Oyebola a confirmé à Africa Check qu’il avait été cité correctement, mais n’a pas indiqué sa source.

« Oui, je l’ai dit. Je l’ai également écrit dans mon livre et cela est basé sur mes calculs et sur les informations que j’ai vues sur Internet », a-t-il dit, se référant à son livre Grave issues Nigeria must tackle publié en 2012. « C’est là. C’est partout sur internet! ».

Nous avons fouillé Internet pour vérifier.

Combien gagne le président des États-Unis ?

Oyebola a raison de dire que le président des États-Unis – actuellement Donald Trump – gagne 400 000 $ US par année. C’est le cas depuis 1999, selon le Congressional Research Service. Les dépenses sont plafonnées à 50 000 USD.

Le président nigérian s’adressant aux députes, après avoir soumis son budget2016 à Abuja le 22 décembre 2015. Photo AFP.
Le président nigérian s’adressant aux députes, après avoir soumis son budget 2016 à Abuja le 22 décembre 2015. Photo AFP.

Au Nigeria, l’Agence d’État qui fixe la rémunération des fonctionnaires publics est la Revenue Mobilisation Allocation and Fiscal Commission. Le pays compte 109 sénateurs et 360 membres de la chambre basse des représentants au sein de son Assemblée nationale.

Le porte-parole de cette Agence, Ibrahim Mohammed, a déclaré à Africa Check que les législateurs étaient actuellement payés selon une grille de rémunération 2007.

Un projet de révision de 2009 défendu par le défunt président Umaru Yar’Adua, qui aurait réduit leur salaire, a été rejeté par l’Assemblée nationale, a ajouté Mohammed. Il a dit que la commission travaille sur une autre grille salariale qui arrimerait la paye des législateurs.

« Nous devons encore conclure sur la révision à la baisse de la rémunération pour les titulaires de charge publique et politique, bien qu’elle ait commencé en 2015 », a-t-il dit.

Les allocations peuvent gonfler le salaire six fois

Une comparaison de la rémunération des législateurs entre pays par l’Institut national d’études législatives, l’organe de recherche et de conseil du parlement du Nigeria, reflète la structure de rémunération de 2007.

Les sénateurs gagnent un salaire de base annuel de 2.026.400 nairas (6.630 USD, au taux de change officiel actuel), tandis que celui d’un membre de la Chambre des représentants est de 1.985.212 nairas (6.495 USD). Mais les allocations peuvent augmenter le salaire de base de plus de six fois : à 12.902.360 nairas (42.212 USD) par an pour un sénateur et 9.525.985 nairas (31.160 USD) pour un membre de la Chambre basse.

Les législateurs sont en outre bénéficiaires de prestations supplémentaires versées tous les quatre ans. Il s’agit de l’hébergement, des prêts-automobile, des allocations de meubles et des frais de départ à la fin de leur mandat.

Calculés annuellement, ces avantages supplémentaires peuvent porter la rémunération annuelle d’un sénateur à 62.000 USD et 50.964 USD pour un membre de la Chambre des représentants.

Des lacunes à combler

Samuel Atiku, responsable de la recherche à BudgIT,  a déclaré à Africa Check qu’en raison d’un manque de transparence dans le processus budgétaire du parlement, le salaire annuel total peut être encore plus élevé que ce qui est partagé publiquement.

L’Assemblée nationale jouit d’une large autonomie financière. Ce qui a créé des conditions secrètes de leur rémunération. Cela a conduit à des campagnes pour plus de transparence.

Suite à des pressions, y compris de la Présidence, les législateurs ont publié en mai 2017 un aperçu de leurs livrets – une première depuis le retour de la démocratie au Nigeria en 1999. Cette année, le parlement recevra 125 milliards de nairas (409 millions de dollars).

« Il y a des écoles, des hôpitaux et d’autres projets essentiels à construire qui affecteront la vie de millions de Nigérians », a déclaré M. Atiku. « Je ne pense pas qu’il soit justifié pour l’Assemblée nationale – environ 460 membres – d’avoir un budget plus important que certains Etats du Nigeria ». (Note : l’Etat de Yobe a 70 milliards de nairas de budget cette année).

Conclusion : les législateurs nigérians ne gagnent pas plus que le président américain

Le chef d’un groupe pro-réforme du Nigeria a critiqué la rémunération des législateurs du pays, affirmant qu’ils gagnaient plus que le président des États-Unis.

En excluant les prestations supplémentaires payées tous les quatre ans, un sénateur nigérian gagne environ un dixième du salaire annuel d’un président américain. Pourtant, des groupes de campagne disent que le parlement doit être beaucoup plus transparent sur le salaire des législateurs étant donné que son budget est plus grand que celui de certains Etats.

Traduit de l’anglais. Consultez la version originale.

 

© Copyright Africa Check 2017. Vous pouvez reproduire cet article totalement ou partiellement dans le cadre d’un reportage et /ou d’une discussion sur l’information et l’actualité, à condition d’en attribuer le crédit à “Africa Check, une organisation non partisane qui encourage la précision dans le débat public et dans les médias. Twitter @AfricaCheck_FR et fr.africacheck.org”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Africa Check encourage une discussion franche, ouverte et inclusive sur les sujets abordés sur son site Web. Pour que la discussion réponde à ces objectifs, nous avons établi un règlement intérieur simple pour les contributions.

Les contributions doivent:

  • Etre en relation avec le sujet de l’artcle ou de la publication
  • Être écrit en francais

Les contributions ne peuvent pas:

  • Etre dans un langage ou contenir des informations diffamatoires, obscènes, abusives, relever de la menace ou du harcèlement;
  • Encourager ou constituer un comportement illégal
  • Véhiculer un message à l’égard duquel une autre partie détient les droits, lorsque vous n’avez pas acquis ces droits;
  • Contenir des informations personnelles sur vous ou d’autres personnes qui pourraient mettre quelqu’un en danger;
  • Contenir des URL inappropriées;
  • Constituer du courrier indésirable ou de la publicité non autorisée;
  • Être soumis à plusieurs reprises comme commentaires sur le même article ou post;

En faisant une contribution, vous acceptez qu’en plus de ce règlement intérieur, vous soyez lié par les . Les conditions générales d’Africa Check peuvent être consultées sur le site Web.

*