L’électricité est-elle accessible à seulement 19 % de Burkinabés ?

Affirmation

Au Burkina Faso, l'électricité est accessible à 19 % de la population

Source: Radio France Internationale (décembre 2018)

mostly-correct

Verdict

Explication: Les sources disponibles avancent des chiffres se situant dans la même fourchette.


« L’électricité, il faut le rappeler, est accessible à 19 % seulement des 19 millions de Burkinabés. En zone rurale, 3% seulement de la population a le courant », a indiqué Radio France Internationale (RFI), dans son édition matinale du 17 décembre 2018.

RFI ne précise pas l’année concernée par cette statistique.

Africa Check a cherché les preuves de cette affirmation.

Qu’en est-il ?

Nous avons tenté de joindre la journaliste de RFI qui a donné l’information pour connaître sa source. Mais nous n’avons pas encore reçu de réponse. Nous allons actualiser cet article dès qu’elle réagira.

Selon l’Institut national de la statistique et de la démographie (INSD) du Burkina Faso, « quatre ménages sur dix utilisent l’électricité réseau ou l’énergie solaire ou un groupe électrogène pour l’éclairage en 2016 ». Cette proportion est de trois ménages sur quatre en milieu urbain, contre un ménage sur quatre en milieu rural.

Cependant, l’INSD ne mentionne pas spécifiquement les données pour chaque source d’énergie et indique que le concept d’électricité désigne dans sa publication « l’électricité réseau de la Société nationale burkinabè d’électricité (SONABEL), l’énergie solaire et les groupes électrogènes ».

Faible accès à l’électricité

Sur le site du ministère de l’Energie du Burkina Faso, il est indiqué, qu’en 2017, « avec un taux d’électrification de 18,83 %, le Burkina Faso reste un pays où le taux d’accès à l’électricité est faible ».

Les données de la Banque mondiale, qui s’appuie sur l’industrie, des enquêtes nationales et de sources internationales, révèlent pour le Burkina Faso que 19,2 % de la population avait accès à l’électricité en 2016 dont 60,7 % de la population urbaine.

La Banque mondiale souligne en outre que 0,8 % de la population rurale avait accès à l’électricité en 2016, contre 3% en 2014.

Pour sa part, l’Agence internationale de l’énergie  (AIE) mentionne, dans son dernier rapport, qu’en 2016, le taux d’accès à l’électricité au Burkina Faso était de 58 % en milieu urbain, contre 1 % en milieu rural.

Conclusion : l’information est globalement correcte

RFI annonce que 19 % de la population du Burkina Faso a accès à l’électricité avec 3 % pour le monde rural.

Le ministère de l’Energie, indique qu’avec un taux d’électrification de 18,83 %, le Burkina Faso est un pays où « le taux d’accès à l’électricité est faible ».

Aussi, la Banque mondiale rapporte que 19,2 % de la population burkinabè avait accès à l’électricité en 2016 : soit 0,8 % de la population rurale, contre 3 % en 2014.

L’affirmation est donc globalement correcte.

Edité par Assane Diagne

© Copyright Africa Check 2018. Vous pouvez reproduire cet article totalement ou partiellement dans le cadre d’un reportage et /ou d’une discussion sur l’information et l’actualité, à condition d’en attribuer le crédit à “Africa Check, une organisation non partisane qui encourage la précision dans le débat public et dans les médias. Twitter @AfricaCheck_FR et fr.africacheck.org”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Africa Check encourage une discussion franche, ouverte et inclusive sur les sujets abordés sur son site Web. Pour que la discussion réponde à ces objectifs, nous avons établi un règlement intérieur simple pour les contributions.

Les contributions doivent:

  • Etre en relation avec le sujet de l’artcle ou de la publication
  • Être écrit en francais

Les contributions ne peuvent pas:

  • Etre dans un langage ou contenir des informations diffamatoires, obscènes, abusives, relever de la menace ou du harcèlement;
  • Encourager ou constituer un comportement illégal
  • Véhiculer un message à l’égard duquel une autre partie détient les droits, lorsque vous n’avez pas acquis ces droits;
  • Contenir des informations personnelles sur vous ou d’autres personnes qui pourraient mettre quelqu’un en danger;
  • Contenir des URL inappropriées;
  • Constituer du courrier indésirable ou de la publicité non autorisée;
  • Être soumis à plusieurs reprises comme commentaires sur le même article ou post;

En faisant une contribution, vous acceptez qu’en plus de ce règlement intérieur, vous soyez lié par les . Les conditions générales d’Africa Check peuvent être consultées sur le site Web.

*