Nigeria : le gouvernement de Buhari a-t-il contracté une dette de 80 milliards de dollars ?

Affirmation

L'actuel gouvernement du Nigeria a contracté une dette de 80 milliards de dollars.

Source: Peter Obi, candidat du Parti démocratique du peuple à la vice-présidence (octobre 2018)

mostly-correct

Verdict

Explication: La dette publique du Nigeria était de 73,2 milliards de dollars en juin 2018.

  • Peter Obi, candidat à la vice-présidence, a déclaré que le gouvernement nigérian avait accumulé 80 milliards de dollars de dettes.
  • En fin juin 2018, la dette totale s’élevait à 22 400 milliards de nairas, soit 73,2 milliards de dollars au taux de change officiel.
  • Le chiffre exclut les fonds prélevés sur des fonds réservés à d’autres fins.


Les élections nigérianes de 2019 se tiendront dans quelques mois. Peter Obi, candidat du Parti démocratique du peuple (People’s Democratic Party) à la vice-présidence, voit des failles dans les politiques économiques du gouvernement actuel.

Obi, ancien gouverneur de l’Etat d’Anambra, a accusé le gouvernement du président Muhammadu Buhari d’avoir trop emprunté, avec très peu de résultats probants.

« Le régime actuel nous a plongés dans un endettement plus profond de l’ordre de 80 milliards de dollars, signe de l’effondrement du pays », a-t-il dit, cité par le journal  Vanguard, le 24 octobre 2018.

Le Nigéria a-t-il accumulé 80 milliards de dollars de dettes (quelque 25 000 milliards de nairas)? Nous avons examiné les documents sur ce sujet.

Structure de prêt du Nigéria

M. Obi n’a pas encore répondu aux questions d’Africa Check concernant la source de sa déclaration pour préciser s’il faisait référence à la dette intérieure ou extérieure, ou aux deux. (Remarque : nous mettrons à jour cet article, s’il le fait.)

Le Bureau de gestion de la dette coordonne la gestion de la dette publique du Nigéria. Cela comprend la dette intérieure, extérieure et sous-nationale, ainsi que les obligations, les bons du Trésor et les autres outils que le gouvernement peut utiliser pour lever des fonds.

La dette sous-nationale – due par les niveaux les plus bas du gouvernement – comprend les emprunts contractés par le territoire de la capitale fédérale d’Abuja et les 36 États du pays.

La dette en nairas a presque doublé depuis l’arrivée Buhari

Le Bureau de la dette rend compte de la dette nigériane tous les trois mois. Son site web montre qu’en fin mars 2015, soit deux mois avant l’entrée en fonction du président Buhari, le pays avait une dette totale de 12 000 milliards de nairas.

en fin juin 2015, cette dette avait légèrement augmenté pour atteindre 12 000 milliards de nairas. Cela représentait 63,8 milliards de dollars US au taux de change officiel de l’époque, soit 196,95 nairas par dollar US.

En fin juin 2018, la dette publique totale avait presque doublé pour atteindre 22 400 milliards de nairas. Le Bureau de la dette a déclaré que la dernière augmentation était une euro-obligation de 2,5 milliards de dollars US émise par le gouvernement en février 2018. (Remarque : une euro-obligation est un emprunt dans une devise différente de la devise du pays où il est émis.)

Cela a porté la dette totale du Nigéria à 73,2 milliards de dollars, en utilisant le taux de change de 2018 de la Banque centrale du Nigéria 305 nairas pour un dollar.

Qu’est-ce que le gouvernement emprunte?

Le Bureau de gestion de la dette a justifié ces emprunts dans son rapport de 2017 sur la dette publique du Nigéria.

«Bien que le stock total de la dette publique du Nigéria soit relativement faible par rapport au PIB du pays, les besoins de financement supplémentaires nécessaires pour soutenir la reprise économique, remédier à l’énorme déficit d’infrastructures et faire face aux besoins de financement du budget entraîneraient des ressources financières énormes, y compris l’emprunt », a-t-il déclaré.

Le  Professeur Olufemi Saibu du département d’économie de l’université de Lagos est spécialiste de la macroéconomie du développement et les finances publiques. Il a déclaré à Africa Check que la dette pourrait être inquiétante, mais serait justifiée si elle était utilisée pour des projets de développement et pas seulement pour des dépenses régulières en salaires, par exemple, et en dépenses générales.

« Le profil de la dette est élevé mais il n’a pas encore franchi la ligne rouge », a déclaré Saibu. «Le problème est que la dette ne peut continuer à augmenter; il doit y avoir un contrôle. Et la question est : pourquoi utilise-t-on la dette? La qualité des projets, la productivité et l’impact des projets sont ce qui compte.  »

Le gouvernement nigérian doit-il encore plus?

Bien que la déclaration d’Obi soit en grande partie vraie, la réalité de la dette du Nigéria est bien plus large que celle rapportée par le Bureau de la dette, selon Atiku Samuel. Il est responsable de la recherche à BudgiT, une organisation de la société civile qui œuvre pour rendre les dépenses publiques transparentes et responsables.

« Ce que vous voyez au Bureau de gestion de la dette ne représente qu’une fraction de la dette du Nigéria », a-t-il déclaré.

«La loi prévoit des comptes spéciaux, mais malheureusement, le gouvernement fédéral leur a retiré des fonds pour s’acquitter de ses obligations budgétaires.»

M. Samuel a déclaré que le gouvernement avait puisé dans «des fonds comme le fonds écologique, allant même jusqu’à emprunter sur le compte excédentaire de pétrole brut. Un autre élément important est la dette envers les fournisseurs et les découverts qu’elle nécessite de la Banque centrale – qui est maintenant d’environ 4 000 milliards de livres sterling – et il y a aussi des dettes judiciaires. »

Celles-ci s’ajouteraient à la dette, «si on examine la dette au sens de la définition mondialement acceptée, car ce sont toujours des obligations envers le gouvernement».

Conclusion : la dette du Nigéria est passée  de 63,8 milliards de dollars en 2015 à 73,2 milliards de dollars en 2018

Peter Obi, politicien au Nigeria, a déclaré que le gouvernement du président Muhammadu Buhari avait porté la dette du pays à 80 milliards de dollars.

Les archives du Bureau de la gestion de la dette indiquent que le Nigéria devait 12,1 milliards de nairas en juin 2015, un mois après l’entrée en fonction de Buhari. Cela représentait 63,8 milliards de dollars américains au taux de change du moment. En juin 2018, la dette publique totale s’élevait à 22,4 milliards de nairas, soit 73,2 milliards de dollars.

Un expert a déclaré que la dette pourrait être encore plus élevée, le gouvernement prenant de l’argent sur des fonds réservés à d’autres fins.

Nous estimons donc que la déclaration est globalement correcte.

Traduit de l’anglais. Lisez la version originale ici.

 

© Copyright Africa Check 2018. Vous pouvez reproduire cet article totalement ou partiellement dans le cadre d’un reportage et /ou d’une discussion sur l’information et l’actualité, à condition d’en attribuer le crédit à “Africa Check, une organisation non partisane qui encourage la précision dans le débat public et dans les médias. Twitter @AfricaCheck_FR et fr.africacheck.org”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Africa Check encourage une discussion franche, ouverte et inclusive sur les sujets abordés sur son site Web. Pour que la discussion réponde à ces objectifs, nous avons établi un règlement intérieur simple pour les contributions.

Les contributions doivent:

  • Etre en relation avec le sujet de l’artcle ou de la publication
  • Être écrit en francais

Les contributions ne peuvent pas:

  • Etre dans un langage ou contenir des informations diffamatoires, obscènes, abusives, relever de la menace ou du harcèlement;
  • Encourager ou constituer un comportement illégal
  • Véhiculer un message à l’égard duquel une autre partie détient les droits, lorsque vous n’avez pas acquis ces droits;
  • Contenir des informations personnelles sur vous ou d’autres personnes qui pourraient mettre quelqu’un en danger;
  • Contenir des URL inappropriées;
  • Constituer du courrier indésirable ou de la publicité non autorisée;
  • Être soumis à plusieurs reprises comme commentaires sur le même article ou post;

En faisant une contribution, vous acceptez qu’en plus de ce règlement intérieur, vous soyez lié par les . Les conditions générales d’Africa Check peuvent être consultées sur le site Web.

*