Non, il n’existe pas d’aliment qui augmente les fesses

Plusieurs plateformes sur l’Internet annoncent qu’il serait possible d’augmenter le volume des fesses en consommant certains fruits, légumes, viandes et épices. Nous avons vérifié cette déclaration.

Dans un article intitulé «Mesdames, voici les aliments qui font grossir naturellement les fesses», paru sur le site d’actualité sénégalais xibar.net, en avril dernier, il est indiqué que la consommation de certains aliments peut efficacement augmenter le volume des fesses.

Présent sur plusieurs sites, ce type d’article s’adresse essentiellement à un lectorat féminin.

S’appuyant sur les apports protéiques et glucidiques des aliments cités, les auteurs avancent que leur consommation facilite la construction du muscle fessier et le gain de matières grasses saines.

Africa Check a vérifié cette affirmation.

De quels aliments s’agit-il ?

Sur le site xibar.net, un article vante les vertus de plusieurs aliments qui seraient efficaces pour augmenter le volume des fesses. Ceux-ci sont divisés en fonction de leur apport.

Concernant les protéines, il s’agit des œufs, de la poitrine de poulet, du saumon, du thon, du tilapia, de la dinde, du steak, des haricots et légumineuses et de la noix de soja. S’agissant des glucides, les aliments cités sont le quinoa, le riz brun, les patates douces, l’avoine, le couscous et les céréales pour le petit-déjeuner présentant une faible teneur en sucre.

Puis sont mentionnées les sources de matière grasse dite saine telles que l’huile d’olive extra vierge, les noix, le beurre de cacahuète et le beure d’amande. Ensuite, plusieurs légumes sont cités pour leur pouvoir antioxydant, notamment le brocoli, l’épinard, les tomates, le chou frisé et tout autre légume vert foncé.

Par exemple, le site pour femmes cosmopolitan.fr cite le curcuma, qui permettrait d’augmenter la croissance des cellules.

Ainsi, il est conseillé aux femmes d’ajouter, remplacer ou mélanger ces éléments à son régime alimentaire pour observer des résultats probants.

Peut-on cibler sa prise de poids ?

Lorsqu’on parle de prise de poids, il convient de préciser qu’il peut s’agir d’une prise de muscle ou/et de graisse.

Dans l’article étudié, s’il n’est pas spécifié de quel type de poids il est question, on peut donc conclure que les auteurs insistent sur la prise de volume indépendamment de la nature de celle-ci.

Pour expliquer le processus par lequel on gagne du poids, le journaliste scientifique américain Gary Taubes indique que «l’accumulation de graisses dans le corps humain est régulée par l’insuline».

Pour sa part, Michael Jensen, médecin-endocrinologue et chercheur américain, précise qu’« une grande partie de la prise de gras est génétique et hormonale ».

Mais elle peut aussi être due à « des facteurs environnementaux tels que la consommation d’alcool, le tabagisme et la sédentarité», selon lui.

La prise de masse musculaire est reliée à une activité physique régulière, notamment les squats, pour augmenter le volume des fesses.

Cela dit, il n’existe aucune étude scientifique qui prouve que l’on puisse prendre du poids de façon ciblée.

«Un aliment qui augmente une partie du corps, cela n’existe pas »

Le Dr Sadibou Dieng, diététicien à l’hôpital Le Dantec de Dakar, a confié à Africa Check « qu’un aliment qui augmente spécifiquement une partie du corps, cela n’existe pas ».

Selon lui, «chaque individu, en fonction de sa morphologie, est susceptible de prendre du poids à partir du bas ou du haut de son corps».

Il a souligné que «la consommation immodérée d’aliments riches en sucre, tels que l’ananas ou les pâtes, peut avoir des effets indésirables », précisant que l’alimentation est un ensemble.

« La personne peut verser dans le diabète. Certains individus digèrent très mal certains aliments », a-t-il alerté.

En outre, le diététicien conseille aux femmes de faire attention aux régimes qu’elles voient sur la toile. «Le régime, c’est du coaching. Cela demande l’encadrement d’un professionnel de la nutrition, des rendez-vous réguliers et un plan alimentaire à suivre », a-t-il averti.

Conclusion : l’affirmation est erronée

Des informations reprises par des sites sénégalais signalent que certains aliments peuvent naturellement augmenter le volume des fesses, sans pratiquer une activité physique régulière ou recourir à la chirurgie esthétique.

Toutefois, le Docteur Sadibou Dieng, diététicien à Dakar, a indiqué qu’à ce jour, aucune étude scientifique sur le sujet, ajoutant qu’il n’existe pas d’aliment pour faire grossir une partie du corps.

De plus, les experts s’accordent à dire que la prise de poids est le plus souvent corrélée à des facteurs génétiques ou hormonaux. En conséquence, il n’y a pas de preuve que la consommation de ces aliments permet de faire grossir les fesses.

Edité par Assane Diagne

 

© Copyright Africa Check 2017. Vous pouvez reproduire cet article totalement ou partiellement dans le cadre d’un reportage et /ou d’une discussion sur l’information et l’actualité, à condition d’en attribuer le crédit à “Africa Check, une organisation non partisane qui encourage la précision dans le débat public et dans les médias. Twitter @AfricaCheck_FR et fr.africacheck.org”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Africa Check encourage une discussion franche, ouverte et inclusive sur les sujets abordés sur son site Web. Pour que la discussion réponde à ces objectifs, nous avons établi un règlement intérieur simple pour les contributions.

Les contributions doivent:

  • Etre en relation avec le sujet de l’artcle ou de la publication
  • Être écrit en francais

Les contributions ne peuvent pas:

  • Etre dans un langage ou contenir des informations diffamatoires, obscènes, abusives, relever de la menace ou du harcèlement;
  • Encourager ou constituer un comportement illégal
  • Véhiculer un message à l’égard duquel une autre partie détient les droits, lorsque vous n’avez pas acquis ces droits;
  • Contenir des informations personnelles sur vous ou d’autres personnes qui pourraient mettre quelqu’un en danger;
  • Contenir des URL inappropriées;
  • Constituer du courrier indésirable ou de la publicité non autorisée;
  • Être soumis à plusieurs reprises comme commentaires sur le même article ou post;

En faisant une contribution, vous acceptez qu’en plus de ce règlement intérieur, vous soyez lié par les . Les conditions générales d’Africa Check peuvent être consultées sur le site Web.

*