Pas de preuves que le girofle soigne une vingtaine de maladies

Affirmation

Le girofle peut traiter une vingtaine de maladies dont l'infertilité, la faiblesse sexuelle, la faiblesse de la vision, les hémorroïdes.

Source: Marie-Léonny Sen (Facebook)

unproven

Verdict

Explication: Les spécialistes consultés par Africa Check indiquent qu'il n'existe pas de preuve médicale que le girofle peut traiter la vingtaine de maladies citées dans le post Facebook.

  • Le girofle peut traiter 20 maladies - voir la liste ici (Post Facebook).
  • Le girofle détient des vertus antioxydantes et antimicrobiennes (Etude publiée sur le site de la United States National Library of Medicine).
  • Le girofle est un anti-inflammatoire et apaise les douleurs musculaires (Site Doctissimo).
  • Pas d'évidences scientifiques que le girofle peut traiter les 20 maladies listées dans le post Facebook selon les spécialistes consultés par Africa Check.


Un post Facebook daté du 4 octobre 2019 présente une liste de 20 maladies qui peuvent toutes être guéries par le clou de girofle. Au 4 décembre 2019, la publication totalisait plus de 18 000 partages et plus de 1200 commentaires.

Parmi ces maladies figurent l’infertilité, la faiblesse sexuelle, la faiblesse de la mémoire et l’incompréhension, les hémorroïdes, ou encore le cancer.

Pour suivre le traitement, il suffit, selon l’auteure du post Facebook, de mettre un peu de girofle dans une tasse de lait et de boire cette mixture à jeun.

« Mettre une cuillère à café de clous de girofle en poudre dans une tasse de lait de votre choix, chaud ou froid et buvez. Recommandation : prendre deux ou trois fois par semaine », est-il précisé.

Qu’est-ce que le clou de girofle ?

Le site web francophone consacré à la santé et au bien-être Doctissimo  explique que le girofle, qui est « originaire d’Indonésie, est connu pour ses nombreux bienfaits ».

« Il est anti-inflammatoire et apaise les douleurs musculaires. Mais c’est aussi un très bon anesthésiant local et un antiseptique efficace. Le girofle agit également contre les bactéries, les microbes et les virus ».

Ces informations sont corroborées par une étude intitulée Le girofle, une épice précieuse (traduit de l’Anglais) réalisée en 2014 et publiée sur le site de la United States National Library of Medicine. C’est une bibliothèque spécialisée en médecine et dans les sciences et techniques associées, rattachée aux Instituts Américains de la Santé (NIH).

« Le clou de girofle est l’une des épices les plus précieuses utilisées depuis des siècles comme agent de conservation des aliments et à de nombreuses fins médicinales. Il est originaire d’Indonésie mais est aujourd’hui cultivé dans plusieurs régions du monde, y compris au Brésil dans l’Etat de Bahia », mentionne cette étude de la United States National Library of Medecine.

L’étude indique également que cette plante représente l’une des sources les plus riches en composés phénoliques et possède un grand potentiel pour des applications pharmaceutiques, cosmétiques, alimentaires et agricoles.

Des propriétés médicinales avérées

Pour ce qui est des propriétés médicinales du girofle, l’étude souligne que « l’activité antioxydante et antimicrobienne du girofle est supérieure à celle de nombreux fruits, légumes et autres épices et mérite une attention particulière ».

Enfin, « les différentes études passées en revue dans cette étude confirment l’utilisation traditionnelle du girofle en tant que conservateur alimentaire et plante médicinale soulignant l’importance de cette plante pour différentes applications ».

Toutefois les études et sites internet que nous avons consultés ne mentionnent pas que le girofle peut soigner une vingtaine de maladies.

Qu’en disent les experts ?

La nutritionniste Ndeye Khady Dia explique à Africa Check qu’il est difficile de préciser toutes les maladies que le clou de girofle pourrait permettre de guérir. Toutefois, elle ne nous confirme pas que le girofle puisse être capable de traiter toutes ces maladies énumérées par le post Facebook.

« Il (le girofle) est en tous cas connu pour être un des aliments les plus riches en antioxydants », selon elle.

« En effet, il obtient un indice ORAC (méthode de mesure des capacités antioxydantes des produits) de 5 806 pour une portion de deux grammes, soit une cuillère à café rase. De par ce rôle son rayonnement contre de nombreuses maladies pourrait être envisagé ».

Aussi, poursuit Ndeye Khady Dia, le girofle « est connu pour être efficace contre les maux de dents ou les douleurs arthritiques ».

« Il semble être capable d’éliminer les impuretés du sang et de stimuler également sa circulation. Ses propriétés antiseptiques et antifongiques peuvent guérir des infections ».

Les explications de Ndeye Khady Dia sont globalement corroborées par celles du Professeur Abdoulaye Lèye. Il est professeur d’ université en endocrinologie-métabolisme-nutrition et médecine interne.

Pr Leye soutient qu’« il existe en effet beaucoup d’études en laboratoire, anciennes ou récentes, ayant montré in vitro de potentielles vertus anti-oxydantes et antibactériennes (du girofle) sur certains germes, anti-inflammatoires et même fertilisantes (sur des spermatozoïdes d’origine bovine) ».

« Je n’ai, cependant, pas connaissance d’étude in vivo chez l’homme pour corroborer leur efficacité chez l’homme, encore moins de données pharmacodynamiques pour une prescription médicale sérieuse  basée  sur des évidences scientifiques à ce jour », a réagi Pr Leye qui dirige également le service de médecine interne endocrinologie-diabétologie-nutrition du Centre hospitalier national de Pikine, une ville située près de Dakar au Sénégal.

Africa Check a aussi contacté Erick Gbodossou, spécialiste en médecine traditionnelle et président de l’ONG  de recherche culturelle et médicale PROMETRA. Il met en garde contre les informations non vérifiées sur la santé et qui circulent sur internet.

« De manière générale, nous devons tous nous méfier des informations sanitaires diffusées sur le web qui n’ont pas fait l’objet de recherches sérieuses menées par des organisations et institutions crédibles », déclare-t-il.

« Dans le cadre des recherches menées par l’organisation que j’ai l’honneur de servir, je suis obligé de vous dire que cette information ne me paraît pas crédible », souligne-t-il.

« En tout état de cause, le clou de girofle consommé modérément (…) a des propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires », conclut-il.

Conclusion : pas de preuves médicales que le clou de girofle guérit 20 maladies

Dans un post Facebook une internaute a publié une liste de 20 maladies qui, selon elle, peuvent être guéries par le girofle.

Une étude sur le girofle publiée en 2014 ne mentionne nulle part que cette épice est un remède contre lesdites maladies.

Trois spécialistes approchés par Africa Check disent à l’unanimité que le girofle a principalement des capacités anti-oxydantes, anti-bactériennes et anti-inflammatoires. Ils indiquent aussi qu’aucune étude, à leur connaissance, n’avance que le girofle soigne toutes les maladies mentionnées dans le post Facebook.

En conséquence, le girofle a certes des bienfaits pour le corps humain, mais rien ne permet de dire qu’il guérit la vingtaine de maladies énumérées dans le post Facebook.

© Copyright Africa Check 2019. Vous pouvez reproduire cet article totalement ou partiellement dans le cadre d’un reportage et /ou d’une discussion sur l’information et l’actualité, à condition d’en attribuer le crédit à “Africa Check, une organisation non partisane qui encourage la précision dans le débat public et dans les médias. Twitter @AfricaCheck_FR et fr.africacheck.org”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Africa Check encourage une discussion franche, ouverte et inclusive sur les sujets abordés sur son site Web. Pour que la discussion réponde à ces objectifs, nous avons établi un règlement intérieur simple pour les contributions.

Les contributions doivent:

  • Etre en relation avec le sujet de l’artcle ou de la publication
  • Être écrit en francais

Les contributions ne peuvent pas:

  • Etre dans un langage ou contenir des informations diffamatoires, obscènes, abusives, relever de la menace ou du harcèlement;
  • Encourager ou constituer un comportement illégal
  • Véhiculer un message à l’égard duquel une autre partie détient les droits, lorsque vous n’avez pas acquis ces droits;
  • Contenir des informations personnelles sur vous ou d’autres personnes qui pourraient mettre quelqu’un en danger;
  • Contenir des URL inappropriées;
  • Constituer du courrier indésirable ou de la publicité non autorisée;
  • Être soumis à plusieurs reprises comme commentaires sur le même article ou post;

En faisant une contribution, vous acceptez qu’en plus de ce règlement intérieur, vous soyez lié par les . Les conditions générales d’Africa Check peuvent être consultées sur le site Web.

*