PIB : Lagos plus fort que Cameroun, Côte d’Ivoire et Sénégal réunis ?

Une start-up spécialisée dans les services de livraison a indiqué que le Produit intérieur brut (PIB) de l’Etat de Lagos (Nigeria) est supérieur à ceux cumulés du Cameroun, de la Côte d’Ivoire et du Sénégal. Est-ce exact ?

Le 12 octobre 2017, KeyOpsTech a tweeté : « Le PIB de la ville de Lagos [Nigeria] est supérieur aux PIB cumulés de la Côte d’Ivoire, du Sénégal et du Cameroun ».

Africa Check a examiné cette affirmation.

Quelles sont les preuves de la start-up?

Quand nous leur avons demandé, en réponse à ce tweet, quelle était la source de cette information, il nous a été indiqué qu’elle ressort de l’«atelier businessfrance à #InnoGeneration » (Sic). Il s’agit précisément  de l’atelier Bpifrance Inno Génération 3 qui s’est tenu à Paris, le même jour.

Le gestionnaire du compte Twitter de KeyOpsTech nous a ensuite précisé que l’information a été donnée par  Bertrand De La Forest Divonne, le responsable Nigeria de Business France.

Contacté par courriel, le responsable Nigeria de Business France a indiqué à Africa Check qu’il s’est appuyé sur les statistiques de la Banque mondiale concernant les PIB du Cameroun, de la Côte d’Ivoire et du Sénégal.

« Le PIB du Nigeria était d’environ 405 milliards USD en 2016, celui de l’Etat de Lagos oscille entre 90 et plus de 100 milliards USD selon le Service économique près l’ambassade de France au Nigeria », a-t-il ajouté.

Cette comparaison entre le PIB de l’Etat de Lagos et ceux réunis de ces trois pays d’Afrique francophone figure effectivement dans un document du service économique de l’ambassade de France au Nigeria intitulé ‘‘Lagos, la Cité-Etat’’.

Quel est le PIB de l’Etat de Lagos ?

En 2010, le PIB de l’Etat de Lagos était de l’ordre de 80,61 milliards de dollars et représentait 35,6% du PIB national du Nigeria selon une étude du Bureau des statistiques de Lagos.

Une analyse comparative avec certains pays qui fonctionnent dans un système de gouvernement fédéral – comme les Etats-Unis – révèle que le PIB de l’Etat de Lagos en 2010 était supérieur à ceux de 14 Etats américains dont le Delaware (64 milliards de dollars US), Hawaii (65,5 milliards de dollars US) et la Virginie occidentale (61,9 milliards de dollars US), renseigne la même source.

En 2014, Lagos était « la 7e économie du continent » – avec un PIB estimé à 90 milliards de dollars US – derrière le Nigeria, l’Afrique du Sud, l’Egypte, l’Algérie, l’Angola et le Maroc.

Pour l’année 2016, la ville-Etat a atteint un PIB de 136 milliards de dollars, rejoignant ainsi « la ligue des mégalopoles les plus dynamiques du monde ».

PIB cumulé du Cameroun, de la Côte d’Ivoire et du Sénégal

En 2016, d’après la Banque mondiale (BM), le PIB du Cameroun était évalué à 24,2 milliards de dollars US . Celui de la Côte d’Ivoire était de 36,1 milliards de dollars US, tandis que le Sénégal était crédité de 14,7 milliards de dollars US. Soit 75,1 milliards de dollars US pour les trois pays.

D’autre part, selon les estimations du World Factbook de l’Agence centrale du renseignement américain (CIA),  le PIB du Cameroun en 2016 était de 29,3 milliards de dollars US,  celui de la Côte d’Ivoire, 35,4 milliards de dollars US et celui du  Sénégal, 14,7 milliards de dollars US. Cela équivaut à 79,6 milliards en cumulant les trois estimations de PIB.

En fonction de ces données, il faudrait ajouter aux PIB de la Côte d’Ivoire, du Cameroun et du Sénégal, ceux du Gabon, du Burkina Faso et de la RD Congo pour égaler Lagos.

Conclusion : l’information est vraie

Bertrand De La Forest Divonne, le responsable Nigeria de Business France, a indiqué que le PIB de Lagos est supérieur aux PIB cumulés de la Côte d’Ivoire, du Sénégal et du Cameroun.

Le PIB de l’Etat de Lagos est évalué à 136 milliards de dollars US. En cumulant ceux des trois pays cités, on obtient 75 milliards, selon les chiffres de la Banque mondiale, ou 79,6 milliards si l’on s’en tient aux estimations de la CIA.

Dans les deux cas de figures, le PIB de l’Etat de Lagos est supérieur aux PIB réunis du Cameroun, de la Côte d’Ivoire et du Sénégal.

A la lumière de ces données, l’affirmation est correcte.

Edité par Assane Diagne

© Copyright Africa Check 2017. Vous pouvez reproduire cet article totalement ou partiellement dans le cadre d’un reportage et /ou d’une discussion sur l’information et l’actualité, à condition d’en attribuer le crédit à “Africa Check, une organisation non partisane qui encourage la précision dans le débat public et dans les médias. Twitter @AfricaCheck_FR et fr.africacheck.org”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Africa Check encourage une discussion franche, ouverte et inclusive sur les sujets abordés sur son site Web. Pour que la discussion réponde à ces objectifs, nous avons établi un règlement intérieur simple pour les contributions.

Les contributions doivent:

  • Etre en relation avec le sujet de l’artcle ou de la publication
  • Être écrit en francais

Les contributions ne peuvent pas:

  • Etre dans un langage ou contenir des informations diffamatoires, obscènes, abusives, relever de la menace ou du harcèlement;
  • Encourager ou constituer un comportement illégal
  • Véhiculer un message à l’égard duquel une autre partie détient les droits, lorsque vous n’avez pas acquis ces droits;
  • Contenir des informations personnelles sur vous ou d’autres personnes qui pourraient mettre quelqu’un en danger;
  • Contenir des URL inappropriées;
  • Constituer du courrier indésirable ou de la publicité non autorisée;
  • Être soumis à plusieurs reprises comme commentaires sur le même article ou post;

En faisant une contribution, vous acceptez qu’en plus de ce règlement intérieur, vous soyez lié par les . Les conditions générales d’Africa Check peuvent être consultées sur le site Web.

*