Sénégal : le taux d’électrification rurale est-il situé entre 42 et 43 % ?

Affirmation

42 à 43 % des ménages sénégalais en zones rurales ont accès à l’électricité.

Source: Ibrahima Niane, Directeur de l'Electricité au ministère sénégalais du Pétrole et des Energies (Mars 2019)

mostly-correct

Verdict

Explication: Le taux d’électrification en zones rurales était de 42,3 % au Sénégal en 2018 selon l’Agence sénégalaise d’électrification rurale.


« Actuellement, si on se base sur les statistiques existantes au Sénégal, il y a, à peu près, 42 à 43 % des ménages sénégalais (en zones rurales) qui ont accès à l’électricité », a déclaré Ibrahima Niane, le directeur de l’Electricité au ministère sénégalais du Pétrole et des Energies.

« Ce qui veut dire qu’il y a une bonne partie des ménages qui n’a pas encore accès à l’électricité », a souligné M. Niane.

Il s’exprimait lors de la deuxième réunion du cadre de concertation pour l’électrification hors réseau.

D’où tient-on ce taux ?

Africa Check est entré en contact avec le ministère du Pétrole et des Energies. *

Le cabinet a confié qu’il s’agit « effectivement du taux d’électrification rurale officielle » du Sénégal.

Qu’en dit l’Agence sénégalaise de l’électrification rurale ?

L’électrification rurale est une mission confiée à l’Agence sénégalaise de l’électrification rurale (ASER).

Celle-ci a indiqué à Africa Check que l’accès à l’électricité en milieu rural était de 39,98 % en 2017 et de 42,3 % en 2018.

« Les chiffres de 2018 sont encore provisoires mais pas surévalués », précise le service communication de l’ASER.

En fin janvier 2019, le Directeur de l’ASER, Baba Diallo avait souligné que 2 300 localités supplémentaires ont été électrifiées entre 2012 et 2018.

Objectif non atteint

Sur son site web, le ministère du Pétrole et des Energies évoque le Programme national d’électrification rurale (PNER), validé par le  président sénégalais Macky Sall.

Il vise un accès universel à l’électricité à l’horizon 2025 avec un objectif intermédiaire en zone rurale de 60 % en 2017.

Le ministère du Pétrole et des Energies a également indiqué à Africa Check que le taux est passé de 29,5 % en 2014 à 42,3 % en 2018.

« L’investissement consenti par l’Etat pour arriver à ces résultats est de 110 milliards de F CFA. Il reste donc beaucoup à faire pour toucher les populations restantes », souligne l’institution.

« L’Objectif de l’Etat est d’arriver à un accès universel de l’électricité à l’horizon 2025 », ajoute-t-elle.

Par ailleurs, le dernier rapport de l’Agence internationale de l’énergie (AIE) indique que le taux d’électrification rurale au Sénégal a atteint 43,5 % en 2018.

Conclusion : Le taux avancé par le Directeur de l’électricité est globalement correct

Les dernières données officielles produites par l’Agence sénégalaise d’électrification rurale confirment que le taux d’électrification en zones rurales était de 42,3 % au Sénégal en 2018

De son côté, l’Agence internationale de l’énergie situe à 43,5 % le taux d’électrification rurale au Sénégal sur la même année

Des données qui confortent ainsi l’information donnée par Ibrahima Niane, le directeur de l’Electricité au ministère sénégalais du Pétrole et des Energies.

Toutefois, l’objectif – d’atteindre un taux de 60 % d’électrification rurale en 2017 – visé par le Programme national d’électrification rurale n’a pas été atteint.

© Copyright Africa Check 2019. Vous pouvez reproduire cet article totalement ou partiellement dans le cadre d’un reportage et /ou d’une discussion sur l’information et l’actualité, à condition d’en attribuer le crédit à “Africa Check, une organisation non partisane qui encourage la précision dans le débat public et dans les médias. Twitter @AfricaCheck_FR et fr.africacheck.org”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Africa Check encourage une discussion franche, ouverte et inclusive sur les sujets abordés sur son site Web. Pour que la discussion réponde à ces objectifs, nous avons établi un règlement intérieur simple pour les contributions.

Les contributions doivent:

  • Etre en relation avec le sujet de l’artcle ou de la publication
  • Être écrit en francais

Les contributions ne peuvent pas:

  • Etre dans un langage ou contenir des informations diffamatoires, obscènes, abusives, relever de la menace ou du harcèlement;
  • Encourager ou constituer un comportement illégal
  • Véhiculer un message à l’égard duquel une autre partie détient les droits, lorsque vous n’avez pas acquis ces droits;
  • Contenir des informations personnelles sur vous ou d’autres personnes qui pourraient mettre quelqu’un en danger;
  • Contenir des URL inappropriées;
  • Constituer du courrier indésirable ou de la publicité non autorisée;
  • Être soumis à plusieurs reprises comme commentaires sur le même article ou post;

En faisant une contribution, vous acceptez qu’en plus de ce règlement intérieur, vous soyez lié par les . Les conditions générales d’Africa Check peuvent être consultées sur le site Web.

*