Nos articles par flux RSS

Spectator Index exagère le taux de suicide au Nigeria

Selon Spectator Index, le taux de suicide au Nigeria est de 15 décès par an pour 100 000 personnes. Sa source, l’Organisation mondiale de la santé, donne un taux beaucoup plus bas.

Par Motunrayo Joel

Connu pour les faits et les chiffres qu’il tweete, Spectator Index a publié une liste des taux de suicide dans différents pays au début de l’année.

Le compte Twitter, qui a plus de 700 000 abonnés, a indiqué que le Nigéria enregistrait 15 suicides pour 100 000 habitants chaque année, juste derrière les 16 de l’Inde et devant les 12,6 des États-Unis. Il a cité l’OMS – Organisation mondiale de la santé – comme source de ses données.

Certains utilisateurs ont émis des doutes sur ce tweet.

« Je ne crois certainement pas à ces données sur le Nigéria. 15 suicides pour 100 000 !!! Le Nigéria a un taux de suicide beaucoup plus bas  », a répondu un utilisateur.

Les données de l’OMS disent autre chose

Comme ce fut le cas avec nos quatre précédents fact-checks sur  des tweets de Spectator Index, Africa Check n’a pas reçu de réponse pour la demande de lien vers la source de ces informations. (Remarque : le compte n’a aucun lien avec le magazine britannique Spectator, nous a confié Lara Pendergrast, la rédactrice en ligne de la publication.)

L’OMS définit le taux de mortalité par suicide comme le nombre de décès par suicide dans une année, divisé par la population et multiplié par 100 000.

Dans les pays qui ne disposent pas de données de qualité sur l’enregistrement des décès, comme le Nigéria, les estimations des causes de décès sont calculées à partir d’autres données. Celles-ci comprennent des enquêtes auprès des ménages où on demande aux familles comment leur(s) proche(s) est/sont décédé(s) pour identifier la cause probable du décès (autopsie verbale) et les données d’un système d’enregistrement tel que les décès enregistrés dans des hôpitaux ou des enquêtes spécialisées.

Les données les plus récentes sur les taux de mortalité mondiaux par cause sont disponibles dans le référentiel de données de l’Observatoire mondial de la santé 2016 de l’OMS. Le taux de suicide au Nigéria est estimé à 9,5 cas pour 100 000 habitants en 2016. Ce taux était légèrement plus élevé chez les hommes (9,9) que chez les femmes (9,2).

En fait, les données de l’Observatoire mondial de la santé montrent que, depuis 2000, le Nigéria n’a jamais enregistré de taux de suicide aussi élevé que 15 cas sur 100 000.

« Les Nigérians n’abandonnent pas facilement »

Le professeur Oni Fagbohungbe, psychologue à l’Université de Lagos, a déclaré qu’il ne pensait pas que le taux de suicide au Nigéria avait augmenté de 15 pour 100 000 habitants.

« Ce que je pense, c’est que les médias sociaux ont fait sauter le problème. Chaque fois qu’un cas de suicide se produit, il devient viral sur les médias sociaux ».

« Les Nigérians n’abandonnent pas facilement la vie. Cependant, un certain nombre de facteurs sont à l’origine des suicides au Nigéria : une dépression qui persiste sur une longue période; la frustration; le déni; une maladie persistante; et le seuil individuel pour les problèmes ».

« L’OMS met fermement en garde contre l’utilisation des données sur les suicides pour comparer différents pays car la faiblesse des niveaux de déclaration peut varier considérablement », a récemment déclaré à Africa Check Gretchen Stevens du département des statistiques et des services d’information sanitaires de l’OMS.

Conclusion : l’OMS estime le taux de suicide au Nigéria à 9,5 décès pour 100 000 habitants en 2016

Spectator Index a tweeté une liste des taux de suicide dans différents pays. Il a fixé le taux de Nigéria à 15 suicides par an pour 100 000 habitants et a cité l’Organisation mondiale de la santé (OMS) comme la source de ses données.

Le référentiel de données 2016 de l’Observatoire mondial de la santé de l’OMS estime que le taux de suicide au Nigeria est de 9,5 décès pour 100 000 en 2016. Dans les données enregistrées depuis 2000, le taux de suicide au Nigéria n’a jamais atteint 15 sur 100 000 en un an.

Un expert a déclaré qu’il ne pensait pas que le taux de suicide au Nigéria aurait pu atteindre 15 pour 100 000 habitants. Et l’OMS dit que ses données sur le suicide ne doivent pas être utilisées pour des comparaisons entre pays.

Traduit de l’anglais. Lisez la version originale ici.

© Copyright Africa Check 2018. Vous pouvez reproduire cet article totalement ou partiellement dans le cadre d’un reportage et /ou d’une discussion sur l’information et l’actualité, à condition d’en attribuer le crédit à “Africa Check, une organisation non partisane qui encourage la précision dans le débat public et dans les médias. Twitter @AfricaCheck_FR et fr.africacheck.org".

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Africa Check encourage une discussion franche, ouverte et inclusive sur les sujets évoqués sur son site. Pour nous assurer que la discussion est en conformité avec des objectifs, nous avons mis en place un réglements pour ces contributions

Les contributions doivent:

  • Etre en rapport
  • Etre rédigées en français

Les contributions ne peuvent pas:

  • Etre diffamatoires, obcènes, abusives, menacer veis et faites dans un langage menaçant
  • Encourager ou constituer une conduite illégale
  • Véhiculer des informations personnelles sur vous sur les autres, susceptibles de mettre quelqu'un en danger
  • Contenir un URL inadapté
  • Constituer un courrier indésirable ou non autorisé
  • Etre soumise plusieurs fois sur le même sujet et le même article

En faisant une contribution, you acceptez que, en plus de Règlement intérieur, vous êtes lié à l'ensembel des termes et conditions d'Africa Check accessible sur le site web.

*