Usain Bolt court-il plus vite que le moustique Zika ?

Politifact ne dit pas que la course est une méthode de prévention du virus Zika… mais a juste tenté de savoir si Bolt pouvait réellement courir plus vite que le moustique porteur du virus, comme il l’a dit en plaisantant.

L’homme le plus rapide du monde dit qu’il n’a pas peur de la maladie Zika puisqu’il peut courir plus vite que les moustiques porteurs de ce virus.

Le sprinter jamaïcain, en préparation pour les Jeux olympiques de cet été, a été récemment interpellé sur l’épidémie de Zika qui sévit au pays hôte le Brésil. Pas de souci, a-t-il répondu.

«Parce que je suis rapide», a-t-il plaisanté, dans un entretien avec la NBC, le 18 mai. «Ils ne peuvent pas me rattraper».

Nous voulons être clairs : nous ne disons pas que la course est une méthode de prévention. (Voici quelques mesures à prendre pour éviter d’être piqué).

Mais nous voulions savoir si Bolt peut réellement courir plus vite que le moustique. (On a déjà essayé d’imaginer si Bolt pouvait battre un guépard). Il ne peut pas).

Consultons les statistiques !

La vitesse de Bolt est d’environ 35 km/h

Une banderole sur l’épidémie de Zika lors de la cérémonie d’ouverture de l’AG de l’OMS en mai 2016. Photo AFP
Une banderole sur l’épidémie de Zika lors de la cérémonie d’ouverture de l’AG de l’OMS en mai 2016. Photo AFP

Bolt est actuellement le recordman du monde du 100m et du 200m, avec respectivement 9’58 et 19’19. Cela correspond à 37,6 kilomètres par heure pour le 100 mètres sprint et 37,5 kilomètres pour le 200 mètres sprint.

Si on se base sur ses performances dans les compétitions organisées par l’IAAF, la vitesse moyenne de Bolt est 34,8 kilomètres par heure. Même à son plus bas niveau, comme quand il réalisait 48,28 secondes aux 400 mètres en 2001, il courait toujours à 29,8 kilomètres par heure.

Donc, en moyenne, Bolt parcourt 35 kilomètres par heure.

Qu’est-ce que cela représente par rapport aux moustiques?

Beaucoup d’espèces de moustiques du genre Aedes (africanus, apicoargenteus, luteocephalus, vitattus, furcifer, albopictushensilli et polynesiensis) peuvent transmettre le virus Zika, mais le principal vecteur est l’Aedes aegypti.

On estime que les moustiques aegypti femelles (ceux qui piquent) ont une vitesse moyenne de croisière de 0,5 à 1,5 mètre par seconde.

C’est l’équivalent d’environ 1,8 à 5,4 kilomètres par heure – une fraction de la vitesse de Bolt, même celle la plus faible.

Dans ce sens, il n’y a pas match. A moins de parler de fond. Bolt court sur de courtes distances, et les moustiques sur de longues distances. Des chercheurs ont montré que la femelle aegypti vole de manière continue pendant 2 à 9 heures, avec une moyenne de 2,2 heures. Donc Bolt, ou toute autre personne, qui pourrait effectuer 12 kilomètres sur ce délai, peut dépasser le moustique.

Le Kenyan Dennis Kimetto, recordman du monde du marathon, a parcouru 42,2 kilomètres en 2 heures, 2 minutes et 57 secondes. A ce rythme, il devancerait le moustique de plus de 30 kilomètres.

Bolt et Kimetto devraient se faire beaucoup de soucis, si le vecteur du virus Zika était un criquet du désert ou une chenille, qui ont une vitesse respective de 33 and 28 kilomètres/heure. Donc les moustiques vecteurs du Zika ne peuvent rattraper ni l’un ni l’autre.

Conclusion: il n’y a pas de match sur une courte distance, mais le fond compte

Bolt a dit que les moustiques Zika ne peuvent pas le rattraper.

Le champion olympique et recordman mondial est crédité d’une vitesse d’environ 35 kilomètres/heure dans ses courses, avec 37,6 km par heure pour les meilleures performances et 29,8 km par heure pour les faibles performances.

La femelle de l’A. aegyptia, le principal vecteur du Zika, a une vitesse de croisière de 1,8 à 5,4 km par heure. Ce qui est beaucoup plus lent que Bolt, même si les moustiques passent plus de temps à voler que Bolt ne le fait sur le sprint.

N’essayez surtout pas. Mais si vous le faites, envoyez-nous la vidéo !.

Traduit de l’anglais par Assane Diagne. La version originale de cet article a été publiée par Politifact.

© Copyright Africa Check 2016. Vous pouvez reproduire cet article totalement ou partiellement dans le cadre d’un reportage et /ou d’une discussion sur l’information et l’actualité, à condition d’en attribuer le crédit à “Africa Check, une organisation non partisane qui encourage la précision dans le débat public et dans les médias. Twitter @AfricaCheck_FR et fr.africacheck.org”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Africa Check encourage une discussion franche, ouverte et inclusive sur les sujets abordés sur son site Web. Pour que la discussion réponde à ces objectifs, nous avons établi un règlement intérieur simple pour les contributions.

Les contributions doivent:

  • Etre en relation avec le sujet de l’artcle ou de la publication
  • Être écrit en francais

Les contributions ne peuvent pas:

  • Etre dans un langage ou contenir des informations diffamatoires, obscènes, abusives, relever de la menace ou du harcèlement;
  • Encourager ou constituer un comportement illégal
  • Véhiculer un message à l’égard duquel une autre partie détient les droits, lorsque vous n’avez pas acquis ces droits;
  • Contenir des informations personnelles sur vous ou d’autres personnes qui pourraient mettre quelqu’un en danger;
  • Contenir des URL inappropriées;
  • Constituer du courrier indésirable ou de la publicité non autorisée;
  • Être soumis à plusieurs reprises comme commentaires sur le même article ou post;

En faisant une contribution, vous acceptez qu’en plus de ce règlement intérieur, vous soyez lié par les . Les conditions générales d’Africa Check peuvent être consultées sur le site Web.

*