Covid-19 : des personnes décédées après avoir été vaccinées au Mali ? Faux !

La pandémie de la maladie à coronavirus 2019 (Covid-19) qui a causé plus de 74 000 décès dans le monde au 7 avril 2020, s’accompagne d’une vague de désinformation.

Ainsi, des rumeurs persistantes sur des essais de vaccin qui seraient déjà ou sur le point d’être lancés en Afrique installent la psychose dans plusieurs pays. C’est le cas du Mali.

C’est dans ce sillage qu’un message diffusé sur la messagerie WhatsApp est accompagné d’une image qui montre des patients sous traitements, couchés à même le sol d’une pièce où on aperçoit des hommes en blouse.

L’audio (en langue Wolof) qui accompagne l’image indique que ces personnes « sont décédées, après avoir été vaccinées », et appelle ainsi la population du Mali à « combattre les personnes qui ont introduit le vaccin létal au Mali et en Afrique ».

Image mise hors contexte

D’abord la recherche d’image inversée indique que l’image a déjà été utilisée le 25 mars 2020 en Guinée dans le contexte de la crise politique et électorale qui a marqué le référendum constitutionnel et les législatives qui ont eu lieu le 22 mars. Des sites guinéens ont notamment rapporté des tueries dans la région de la Guinée forestière.

La photo a par exemple été utilisée dans cet article du site Conakrylemag relatant des violences à Nzerekore, la plus grande ville de la Guinée forestière.

Nous avons d’ailleurs contacté le journaliste guinéen Kindy Dramé, qui travaille à Conakrylemag. Il nous confirme que l’image a été prise « à Nzérékoré, en Guinée Forestière après les affrontements post-électoraux et qu’elle ne concerne nullement la pandémie Covid-19 ». Il a toutefois précisé ne pas connaître l’auteur de la photo.

Africa Check n’a pas été en mesure de déterminer si la photo a été effectivement prise en Guinée. Mais la photo ne montre pas des personnes mortes après avoir été vaccinées au Mali.

Le Mali dément l’introduction d’un vaccin

Suite à la diffusion de fausses nouvelles au sujet d’un prétendu vaccin qui aurait été introduit au Mali, la Présidence du Mali a réagi sur Twitter, le 4 avril 2020.

« La Présidence informe l’opinion publique que les autorités maliennes n’ont signé aucun accord pour tester un vaccin anti Covid-19 sur le sol malien contrairement aux posts mensongers qui circulent sur les réseaux sociaux », précise la présidence du Mali.

– Azil Momar Lô

© Copyright Africa Check 2020. Vous pouvez reproduire cet article totalement ou partiellement dans le cadre d’un reportage et /ou d’une discussion sur l’information et l’actualité, à condition d’en attribuer le crédit à “Africa Check, une organisation non partisane qui encourage la précision dans le débat public et dans les médias. Twitter @AfricaCheck_FR et fr.africacheck.org”.