Macky Tracker

Macky Tracker photograph
Broken promises: 3
In the works promises: 4
Kept promises: 1
Not yet assessed promises: 2
  • PAS ENCORE EVALUEE
  • NON TENUE
  • A L’ARRET
  • EN COURS
  • TENUE

Le président sénégalais Macky Sall, élu en 2012 pour 7 ans, brigue un second mandat à l’occasion de la présidentielle du 24 février 2019. Alors qu’il se présente à nouveau devant les électeurs, qu’est-il advenu des principales promesses faites il y a 7 ans ? Cet outil se propose de les évaluer.

 

Note de l’éditeur: Ces promesses sont extraites du programme du candidat Macky Sall à l’élection présidentielle de 2012 intitulé, Yoonu Yokkute. Africa Check en a choisies dix (10) pour les évaluer et elles feront l’objet d’une mise à jour régulière.

 

 

Libéralisation totale du secteur de la production pour fournir au minimum 200 MW supplémentaires en « mix énergétique » (solaire, charbon, thermique, photovoltaïque, biomasse, hydraulique, géothermie) tous les 3 ans en public et privé

Progrès

EN COURS

Quand :  en 2012 Où : Programme Yoonu Yokkute En 2016, le président Macky Sall a inauguré la centrale solaire de Bokhol, dans le nord-ouest du pays. Cette centrale installée sur 50 ha fournit 20 MW au réseau électrique de la Sénélec, la société nationale d’électricité. L’inauguration de la centrale de Bokhol a été suivie par celle… Lire plus »

Mise en place d’un système de Couverture maladie universelle de base

Progrès

TENUE

Quand : en 2012 Où : Programme Yoonu Yokkute En septembre 2013, le gouvernement du Sénégal a lancé le programme national de Couverture maladie universelle (CMU). Mais le décret de création de l’agence  chargée de sa mise en œuvre a été signé le 7 janvier 2015. Toutefois, quatre ans après le lancement du programme et… Lire plus »

Construction et équipement de 10 nouveaux hôpitaux de niveau régional et d’au moins un centre de santé équipé dans chaque commune ou communauté rurale

Progrès

EN COURS

Quand : 2012 Où : Programme Yoonu Yokkute En début 2018, le ministère de la Santé et de l’Action sociale, contacté par Africa Check a fait savoir que la construction des hôpitaux à Touba, Kaffrine, Sédhiou et Kédougou n’a pas été effectuée. Le ministère souligne toutefois que les travaux ont été lancés et qu’ils seront… Lire plus »

Création dans chaque pôle, en Partenariat Public-Privé (PPP), d’une Université des métiers (Bac+3) pour les 6 pôles de développement retenus

Progrès

NON TENUE

Quand : 2012 Où : Programme Yoonu Yokkute Les Universités des métiers n’ont pas encore vu le jour. Les six pôles de développement prévus sont : Pôle Ouest-Littoral comprenant la Grande et la Petite Côte, avec les régions de Dakar et Thiès : Services, Nouvelles Technologies, Tourisme, BTP, Industrie Pôle Centre (Sine-Saloum, Diourbel): Tourisme, Agriculture, Elevage,… Lire plus »

Création de 500.000 emplois sur 7 ans

Progrès

EN COURS

Quand : en 2012 Où: Programme Yoonu Yokkute Le 17 mai 2013, le président Macky Sall signe le décret créant le Fonds de garantie des investissements prioritaires (FONGIP), censé être le fer de lance de la politique de création d’emplois. Mais c’est le 27 mars 2014 que le Fonds démarre réellement ses activités. Nous n’avons pas été… Lire plus »

Un gouvernement de 25 membres

Progrès

NON TENUE

Quand : en 2012 Où : Programme Yoonu Yokkute Le premier gouvernement  mis en place le 4 avril 2012 comptait effectivement 25 membres (26 si on ajoute le ministre délégué chargé du Budget). Mais dès fin octobre de la même année l’équipe gouvernementale passe à 30 membres. Le gouvernement mis en place en septembre 2017 est… Lire plus »

Déclaration de patrimoine par les membres du gouvernement

Progrès

EN COURS

Quand : en 2012 Où: Programme Yoonu Yokkute En septembre 2015, l’Office nationale de lutte contre la fraude et la corruption (OFNAC) a annoncé que tous les membres du gouvernement ont déclaré leur patrimoine. Cette annonce survient près d’un an après la signature du décret portant application de la loi sur la déclaration de patrimoine. Mi-décembre… Lire plus »

Encadrement de l’âge des candidats à l’élection présidentielle dont l’âge minimum doit être de 35 ans et celui maximum de 70 ans le jour du scrutin du premier tour

Progrès

NON TENUE

Quand : en 2012 Où : Programme Yoonu Yokkute Au sortir du référendum constitutionnel de mars 2016, il a été institué une limitation de l’âge des candidats, mais celle-ci est fixée à 75 ans et non 70. La Constitution sénégalaise fixe à 35 ans l’âge minimum requis pour être candidat à l’élection présidentiel.