Côte d’Ivoire : des affirmations sur le bois décortiquées

Affirmations

Le bois est la principale ressource naturelle de la Côte d'Ivoire. Ce pays exporte plusde bois que le Brésil.

Source: abidjan.net

checked

Verdict

La première déclaration peut induire en erreur. L'autre est correcte.

  • Le site d'information abidjan.net indique le bois est la principale ressource naturelle de la Côte d'Ivoire qui en exporte plus que le Brésil.
  • Le bois n'est plus la première ressource naturelle de ce pays mais sa première ressource, selon le chercheur Dr Julius Koffo Yao.
  • La Côte d'Ivoire exporte plus de bois que le Brésil, selon les données de la FAO


« La principale ressource naturelle de la Côte d’Ivoire est le bois, d’ailleurs le pays en exporte plus que le Brésil», indique le site web abidjan.net, dans sa rubrique Economie.

Le bois occupe-t-il cette place ? La Côte d’Ivoire en exporte-t-elle plus que le Brésil ?

Africa Check a contacté la rédaction du site web abidjan.net. Après plusieurs tentatives au téléphone, celle-ci a répondu à Africa Check, via un message Facebook : « Il s’agit d’informations officielles et vérifiées ».

 

AFFIRMATION VERDICT
« Le bois est la principale ressource naturelle de la Côte d’Ivoire » PEUT INDUIRE EN ERREUR

 

L’Institut national de la statistique (INS) de Côte d’Ivoire, à travers des tableaux sur la production et les exportations, renseigne qu’en 2014, la production de bois industriel produit est estimée à 1 192 000 m3.

Pour les années suivantes, la quantité de bois produite par la Côte d’Ivoire n’est ni disponible dans les statistiques de l’INS, ni dans celles de la FAO relatives à la production de ressources forestière par ce pays, qui est également producteur de pétrole.

Avec la mise en production de nouveaux puits, la production de brut est passée à plus de 45.000 barils par jour en 2016.

La production de gaz naturelle a également doublé entre 2016 et 2017, a annoncé le ministre du Pétrole et de l’Energie, Thierry Tanoh, le 7 mai 2018, lors du lancement de la deuxième édition du forum des mines et du pétrole de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) prévu en octobre 2018.

La production est passée de 100 millions de pieds cubes (2,831 millions m3) à 216 millions de pieds cubes par jour. Cela fait 6,11 millions m3 par jour pour l’année 2017.

« Dites plutôt première ressource forestière »

Africa Check a recueilli le point de vue de Dr Julius Koffi Yao, géographe et enseignant-chercheur à l’Université Alassane Ouattara de Côte d’Ivoire.

« Oui, le bois est la principale ressource forestière et non naturelle de la Côte d’Ivoire. On peut même dire qu’il était car, actuellement, il existe peu de cette ressource qui était de 18 millions d’hectares en 1960. Il reste actuellement moins de 2 millions d’hectares », souligne l’universitaire.

« Le pays dispose de quatre grands fleuves sur lesquels sont construits cinq barrages hydro-électriques. Il dispose également de gisements de pétrole et de gaz dont les estimations font état de l’existence de plusieurs réserves non encore exploitées », selon lui.

 

AFFIRMATION VERDICT
« La Côte d’Ivoire exporte plus de bois que le Brésil » CORRECT

La Côte d’Ivoire et le Brésil sont des pays exportateurs de bois. Le Fonds des nations unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO) produit des statistiques sur le commerce des produits forestiers dans le monde. Les dernières données datent de 2016.

Elles font d’une quantité de 4 340 m3 de bois exportés par le Brésil en 2016 contre 29 878 m3 en 2013.

Sur la même période, la Côte d’Ivoire a exporté plus de 200 000 m3 chaque année; sauf en 2015 où elle a exporté 129 837 m3.

 

 

© Copyright Africa Check 2018. Vous pouvez reproduire cet article totalement ou partiellement dans le cadre d’un reportage et /ou d’une discussion sur l’information et l’actualité, à condition d’en attribuer le crédit à “Africa Check, une organisation non partisane qui encourage la précision dans le débat public et dans les médias. Twitter @AfricaCheck_FR et fr.africacheck.org”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Africa Check encourage une discussion franche, ouverte et inclusive sur les sujets abordés sur son site Web. Pour que la discussion réponde à ces objectifs, nous avons établi un règlement intérieur simple pour les contributions.

Les contributions doivent:

  • Etre en relation avec le sujet de l’artcle ou de la publication
  • Être écrit en francais

Les contributions ne peuvent pas:

  • Etre dans un langage ou contenir des informations diffamatoires, obscènes, abusives, relever de la menace ou du harcèlement;
  • Encourager ou constituer un comportement illégal
  • Véhiculer un message à l’égard duquel une autre partie détient les droits, lorsque vous n’avez pas acquis ces droits;
  • Contenir des informations personnelles sur vous ou d’autres personnes qui pourraient mettre quelqu’un en danger;
  • Contenir des URL inappropriées;
  • Constituer du courrier indésirable ou de la publicité non autorisée;
  • Être soumis à plusieurs reprises comme commentaires sur le même article ou post;

En faisant une contribution, vous acceptez qu’en plus de ce règlement intérieur, vous soyez lié par les . Les conditions générales d’Africa Check peuvent être consultées sur le site Web.

*